PatentDe  


Dokumentenidentifikation EP0351380 20.03.1997
EP-Veröffentlichungsnummer 0351380
Titel Optische Anlage für dauernde Lichtsignale verschiedener Farben, insbesondere für Eisenbahnsignalisierung
Anmelder Laboratorio Ottico Fiorentino di Vannini Luigi, Florenz/Firenze, IT
Erfinder Vannini, Luigi, I-50143 Firenze, IT
Vertreter derzeit kein Vertreter bestellt
DE-Aktenzeichen 68927750
Vertragsstaaten AT, BE, CH, DE, ES, FR, GB, GR, IT, LI, LU, NL, SE
Sprache des Dokument Fr
EP-Anmeldetag 04.07.1989
EP-Aktenzeichen 898303102
EP-Offenlegungsdatum 17.01.1990
EP date of grant 05.02.1997
Veröffentlichungstag im Patentblatt 20.03.1997
IPC-Hauptklasse B61L 5/18
IPC-Nebenklasse G08G 1/095   

Beschreibung[fr]

La présente invention concerne un système optique pour dispositif de signalisation avec signaux de couleur variable, lumineux en permanence, en particulier pour des signaux ferroviaires.

Il est connu qu'avant l'avènement des filtre dichro ques, les dispositifs d'émission de signaux lumineux en permanence utilisaient un système électro-optique-mécanique constitué par un miroir sphérique au centre de courbure duquel était disposée la source lumineuse d'une ampoule et une lentille asphérique ayant son foyer co ncident avec le centre de la source lumineuse. Les différentes colorations du signal étaient obtenues à l'aide de plusieurs filtres plans, de verre coloré, disposés en série, perpendiculairement à l'axe du faisceau conique des rayons lumineux, en un point situé entre la source lumineuse et la lentille asphérique. La sélection et la commande du mécanisme des filtres colorés étaient obtenues au moyen d'un relais, et de ce fait s'avéraient de réalisation complexe et coûteuse, de faible efficacité et entra ne une consommation d'énergie élevée.

Avec l'avènement des filtres dichro ques, leur application à la signalisation ferroviaire avec des signaux lumineux permanents a permis d'éliminer les éléments mobiles du système; les filtres dichro ques disposés de manière appropriée, pouvant opérer de manière statique la sélection des radiations provenant de plusieurs sources lumineuses par allumage et extinction des lampes, permettent d'évidentes économies d'énergie et une simplification constructive.

Toutefois, dans le cadre de telles solutions, des problèmes considérables restaient quand même non résolus, lesquels nuisaient à la luminosité, à l'encombrement et à la perfection optique des systèmes optiques utilisés. En effet pour résoudre, dans les systèmes optiques aussi bien mobiles que statiques, le problème de la convergence du filament réèl de la lampe dans le foyer de la lentille asphérique principale, étaient utilisés soit des condensateurs optiques soit des miroirs elliptiques. D'autre part, les condensateurs optiques présentaient l'inconvénient d'augmenter le parcours axial en raison de la nécessité de refaire converger l'image du filament dans le foyer de la lentille asphérique, entra nant une augmentation inacceptable de l'encombrement du dispositif de signalisation; en outre, l'emploi d'éléments optiques non parfaitement corrigés des aberrations sphériques, provoque un manque non négligeable de stigmatisme auquel s'ajoute par ailleurs la possibilité de n'obtenir que de faibles ouvertures. De leur côté, les miroirs elliptiques comportent l'inconvénient de l'agrandissement. L'exigence d'une plus grande luminosité nécessite en effet l'augmentation de l'ouverture relative, mais, à égalité d'ouvertures, il est nécessaire de réduire le premier foyer du miroir elliptique et ceci provoque un agrandissement plus important de la source lumineuse dans la superposition au foyer de la lentille principale, entra nant une aberration majeure des radiations émises et un plus faible efficacité lumineuse. Par ailleurs, le fait de ne pas avoir à utiliser des miroirs très enveloppants compromet en outre la luminosité qui découle de l'angle solide capté maximum.

La présente invention a pour but d'éliminer les inconvénients précités en relation avec l'encombrement mécanique, la luminosité et le stigmatisme d'un dispositif de signalisation avec des signaux de couleur variable du type à filtres dichro ques.

Ce résultat a été atteint conformément à l'invention en réalisant un système optique pour dispositif de signalisation, avec des signaux lumineux de façon permanente, du type à filtres dichro ques, en particulier pour des signaux ferroviaires, comprenant plusieurs sources lumineuses (lampe à filament) opportunément disposées par rapport à un système de filtres dichro ques et une lentille asphérique d'émergence du faisceau de rayons qui constituent le signal, ayant une distance focale appropriée et avec son foyer placé au centre dudit système de filtres dichro ques, système dans lequel chaque source lumineuse, si elle est du type à filament, est placée sur le foyer d'un miroir parabolique. Une lentille divergente intermédiaire, à surface du second degré, avec son foyer virtuel superposé à celui de la lentille asphérique de sortie, est disposée à une distance appropriée, perpendiculairement à l'axe du système, entre ledit centre du système de filtres dichro ques et ladite lentille asphérique d'émergence.

Selon une première forme préférée de mise en oeuvre de l'invention, ladite lentille divergente à surface du second degré est caractérisée par une face convexe sphérique tournée vers ladite lentille asphérique, et dont le centre de courbure est co ncident avec le foyer de ladite lentille asphérique, et par une face concave ellipso dale qui est déterminée à partir de la distance entre la lentille asphérique et son foyer et par la section nécessaire pour le faisceau de rayons provenant des miroirs paraboliques. En variante la face concave est la surface osculatrice de la surface ellipso dale précitée.

Selon une autre forme préférée de mise en oeuvre de l'invention, la lentille divergente intermédiaire est une lentille plan-hyperbolique concave avec la face plane tournée vers le système à filtres dichro ques, avec la face concave hyperbolique tournée vers la lentille asphérique et avec son foyer virtuel co ncident avec avec celui de la lentille asphérique.

Avantageusement, il est possible d'obtenir des miroirs paraboliques de rendement relatif maximal en effectuant les calculs des distances et des courbures des surfaces du second degré en partant de l'ovale de Descartes et en tenant compte du solide photométrique de la source lumineuse.

Suivant d'autres caractéristiques, conformément à l'invention, entre chaque source lumineuse et le filtre dichro que correspondant est interposé un filtre coloré en pâte pour augmenter la sécurité chromatique du système optique et/ou un miroir sphérique de récupération ayant son centre de courbure co ncident avec le foyer du miroir parabolique dans le but d'empêcher que la lentille divergente ne voit également le foyer réèl de la parabole, en plus du foyer virtuel de la lentille asphérique

Selon d'autres caractéristiques, conformément à l'invention, et à la place des faisceaux émis par les miroirs paraboliques, les sources lumineuses sont constitués par des faisceaux de rayons laser.

La solution proposée par la présente invention permet la réalisation d'un dispositif d'illumination ou de signalisation de couleur variable, en particulier, mais non exclusivement, pour la signalisation ferroviaire, qui permet de réduire l'encombrement axial, d'augmenter la luminosité, d'utiliser des lampes pourvues de filaments plus concentrés ou des lampes xénon de plus petite puissance, de réduire la consommation d'énergie, d'obtenir un meilleur stigmatisme, de corriger d'événtuelles aberrations même chromatiques, spécialement si la lentille divergente se transforme en un doublet asphérique achromatique apte à corriger chromatiquement tout le système.

Ces avantages et caractéristiques ainsi que d'autres seront plus et mieux compris de chaque homme du métier à la lumière de la description qui va suivre et à l'aide des dessins annexés donnés à titre d'exemplification pratique de l'invention, mais à ne pas considérer dans le sens limitatif; dessins sur lesquels:

  • la FIG. 1 représente une vue de dessus en coupe suivant un plan horizontal axial, d'un dispositif de signalisation, conformément à l'invention, selon une première forme de réalisation;
  • la FIG 2 représente la vue de dessus d'une première lentille divergente intermédiaire (ménisque elliptique-négative) pour le dispositif de la Fig 1;
  • la FIG 2A représente la vue en coupe partielle suivant la ligne A-A de la Fig. 2;
  • la FIG. 3 représente la vue de dessus du détail d'une deuxième lentille divergente intermédiaire (plan-hyperbolique concave) pour le dispositif de la Fig.1;
  • la FIG. 3A représente la vue en coupe partielle suivant la ligne A-A de la Fig. 3;
  • la FIG. 4 représente le schéma géométrique pour le calcul d'une lentille ménisque elliptique-négative conformément à l'invention;
  • la FIG. 5 représente la vue de face du détail d'un miroir de récupération pour le dispositif de la Fig.1;
  • la FIG. 5A représente la vue en coupe suivant la ligne A-A de la Fig. 5;
  • la FIG. 6 représente la vue en plan du détail d'un miroir parabolique de rendement maximum pour le dispositif de la Fig.1;
  • la FIG. 6A représente la vue en coupe suivant la ligne A-A de la Fig. 6;
  • la FIG. 7 représente la vue en plan d'un miroir parabolique simplifié (F=8) pour le dispositif de la Fig.1;
  • la FIG. 7A représente la vue en coupe suivant la ligne A-A de la Fig. 7;
  • la FIG. 8 représente la vue en plan du détail d'une lentille plane négative de "Fresnell";
  • la FIG. 8A représente la vue en coupe partielle suivant la ligne A-A de la Fig. 8.

Réduit à sa structure essentielle et en référence à la Fig. 1 des dessins annexés, un système optique pour dispositif de signalisation avec des signaux de trois couleurs différentes, lumineux en permanence, conformément à la présente invention, comprend:

- trois miroirs paraboliques 3, avec les axes relatifs respectivement, coaxial, à 45° et perpendiculaire par rapport à l'axe longitudinal X-X du dispositif et avec une lampe 5, avec filament très concentré par exemple du type xénon, placé dans le foyer F de chacun desdits miroirs;

- trois filtres dichro ques 6,7 et 8 respectivement en face desdits miroirs 3 et disposés suivant des angles appropriés suivant le principe du prisme pentagonal de Goulier-Prande et réalisés de manière à ce que le filtre 7 soit transparent à une première couleur (par exemple le jaune) et réfléchissante à une deuxième couleur (par exemple le vert), le filtre 8 est transparent à ladite deuxième couleur (vert) et le filtre 6 est transparent à une troisième couleur (par exemple le rouge) et réfléchissant pour les deux couleurs précitées (jaune et vert). De cette manière, selon la source lumineuse 5 activée, on obtient, le long de l'axe longitudinal X-X du dispositif, un faisceau de rayons parallèles, de la couleur que le filtre dichro que correspondant a laissé passé et qui est réfléchie par les autres filtres rencontrés sur son parcours;

- une lentille asphérique principale 9 de sortie, disposée avec son axe co ncident avec l'axe X-X du faisceau de rayons provenant du système et avec son foyer F1 co ncident avec le point 10 que nous appellerons par la suite centre de symétrie du système;

- une lentille divergente intermédiaire 11 à surface du second degré, et foyer virtuel, disposée entre le centre 10 du système et ladite lentille asphérique 9 et avec son axe sur celui X-X du système. Ladite lentille 11 est une lentille du type appelé ménisque-élliptique négative avec la face concave 12 tournée vers le système de filtres et la face sphérique 13 tournée vers la lentille asphérique 9 et dont le centre de courbure est co ncident avec le foyer F1 de la lentille asphérique 9. La face concave de ladite lentille 11 est de préférence ellipso dale et définie par l'équation de l'ovale de Descartes, ou bien sphérique suivant la sphère osculatrice correspondante.

Dans le premier cas, en fixant a = 0,5 - 200 mm et la nature du matériau (N) constituant la lentille, il est possible d'obtenir "b" et donc les coordonnées x,y de chaque point de la face concave, par la formule:

L'épaisseur de la lentille "s" le long de l'axe x-x sera comprise entre 0,2 et 15 mm.

Dans le second cas, le rayon de la sphère osculatrice est fourni par r = 2 l . d/l+d (où l = V1F1 = V2F2 et d = a + c = F2V1 = F1V2 voir fig. 4) et pourra avoir une valeur comprise entre 5 et 200 mm; l'épaisseur pourra être s = 0,2 - 15 mm.

La définition et le positionnement des différents éléments du système sont effectués de la manière suivante. A titre d'exemple, les lentilles peuvent être réalisées en verre optique ou semi-optique, travaillé optiquement ou semi-optiquement, ou éventuellement en matière plastique C.R.39 ou tout autre ayant un indice compris entre 1,33 et 1,95. Les miroirs paraboliques peuvent être réalisés par électroformage de nickel ou similaire et traités au Rhodium ou similaires. Après avoir déterminé la distance focale dela lentille asphérique 9, on peut déterminer la distance entre la face 12 de la lentille intermédiaire 11 et la face plane de la lentille asphérique 9 qui est tournée vers le système de filtres dichro ques et cela sur la base de la dimension d'encombrement axial désiré. L'intersection de ladite face 12 avec le cone ayant son sommet au point 10 du système et sa base sur la face plane de la lentille asphérique 9, détermine le diamètre utile du faisceau de rayons parallèles qui doit provenir de chaque miroir parabolique. Ce diamètre, en combinaison avec des connotations angulaires concernant l'émission de la source lumineuse relative à son solide photométrique, permet, selon un schéma de calcul partant de l'ovale de Descartes et bien connu de l'homme du métier, de déterminer le miroir de rendement relatif maximum et le diamètre utile de la lentille divergente intermédiaire.

Ce diamètre, avec la distance par rapport au foyer de la lentille asphérique, fournit les éléments de base pour la détermination de la courbure de la face concave 12 de la lentille intermédiaire 11.

Les caractéristiques essentielles que doit présenter la lentille divergente 11 sont:

- être située dans le faisceau conique de rayons avec le foyer virtuel placé sur le foyer de la lentille asphérique de manière à obtenir le plus petit encombrement axial;

- être corrélée, pour ce qui est de l'ouverture et de l'inter-distance, avec les autres éléments du système, en relation soit avec l'exploitation optique maximale de la lentille asphérique, soit avec le rendement énergétique maximum d'un miroir parabolique de rendement maximum pour obtenir la luminosité maximale;

- posséder une surface du second degré pour résoudre le problème de l'aberration sphérique et atteindre le stigmatisme du trajet optique désiré. Pour ce qui concerne le choix définitif de la lentille divergente, il existe de nombreuses solutions. Une d'elles est représentée par une lentille plane-hyperbolique concave 14, indiquée en tant que deuxième forme de réalisation, (voir les Fig. 3 et 3A des dessins annexés) avec la face plane 15 tournée vers le système de filtres dichro ques et la face concave 16 vers la lentille asphérique 9. Dans ce cas également, les différents calculs sont effectués de manière analogue en tenant compte du fait que l'ovale de Descartes se transforme en une hyperbole dont le foyer est co ncident avec le foyer F1 de la lentille asphérique 9

Dans ce cas "a" pourra être fixé entre 0,5 et 200 mm et l'épaisseur "s" entre 0,2 et 15 mm. La face de ladite lentille plan-hyperbolique (14) qui est tournée vers la lentille asphérique (9) peut être avantageusement du type "Fresnell" avec les elements prismatiques positionnés de manière à obtenir l'effet divergent désiré (Fig 8 et 8A).

D'autres solutions peuvent être envisagées avec les lentilles divergentes sphériques, même si elles présentent des désavantages au niveau du stigmatisme et de l'aberration sphérique.

Alors que la lentille asphérique peut restée dépourvue de traitement antiréfléchissant, il est préférable que la face convexe de la lentille divergente 11 soit traitée pour le moins avec une couche monomoléculaire de fluorure de magnésium (Mg F2), en particulier en cas de non exubérence d'énergie et pour réduire considérablement le soi-disant "effet fantasme". Le traitement antiréfléchissant peut être plus efficacement à couches multiples.

Pour ce qui est des paraboles réfléchissantes des miroirs en verre 3, l'équation de la courbe parabolique intéressée est, en simplifiant: y = 4 fx avec f = distance focale; en outre il convient d'effectuer un traitement qui soit, dans le domaine du visible, également réfléchissant pour toutes les longueurs d'onde, et de préférence:

- un traitement d'aluminage et de protection avec du SiO ou SiO&sub2;, procédé plus simple, plus sur et répétable pour obtenir des réflexions avec des rendements optiquse allant jusqu'à 90%; ou

- un traitement multicouche améliorant la capacité de réflexion, mais non sélectif, pour obtenir un rendement d'environ 96%; ou

- un traitement dichro que à la lumière froide pour éviter une réflexion des radiations calorifères sur les autres éléments optiques du système tout en conservant une capacité de réflexion optimale; ou

- un traitement d'argenture (ou similaire) de la face postérieure et avec la protection requise et en réalisant cette face avec



f = f1 - Δn.

Avantageusement, conformément à l'invention, il est prévu de disposer, en amont de chaque filtre dichro que 6,7,8 un miroir sphérique 18 de récupération des radiations, obtenu de préférence par un traitement d'aluminage et protection au monoxyde de silicium, qui est orienté de manière à ce que le centre de courbure co ncide avec le foyer F du miroir parabolique correspondant, dans le but d'empêcher la lentille divergente 11 de voir directement également le foyer réèl de la parabole, en plus du faisceau de rayons provenant, par réflexion, des miroirs paraboliques.

Dans le but d'empêcher d'éventuelles erreurs de positionnement des filtres dichro ques et d'éliminer des dégats considérables en cas de détérioration dans le temps du sandwich des filtres interférentiels relatifs à la solution de Gouiler-Prande, il est avantageusement prévu, conformément à l'invention, de disposer en amont de chaque filtre dichro que, un filtre 19 coloré en pâte, la perte de radiations correspondante provoquée pouvant être insignifiante par rapport au surplus de radiation qu'il est possible d'obtenir grâce aux miroirs paraboliques d'efficacité maximale. Cette disposition permet d'augmenter la sécurité du système, ce pourquoi même une éventuelle erreur ou déterioration en aval serait automatiquement détectée et/ou ma trisée aussi bien en phase de montage que sur le lieu de fonctionnement réèl.

Il va de soi que n'importe quel mesure connue en soi visant à corriger ultérieurement les aberrations chromatiques ou extra-axiales peut être appliqué au système optique selon l'invention.

Les avantages obtenus avec le système optique conforme à l'invention par rapport aux systèmes connus à ce jour, spécialement dans le domaine de la signalisation ferroviaire, consistent essentiellement en une plus grande luminosité à égalité d'efficacités lumineuses des sources lumineuses utilisées et donc en une possible économie d'énergie; en une diminution des encombrements dans la direction axiale, avec d'évidentes économies dans les coûts de conception et de fabrication; en un plus grand stigmatisme du système parfaitement corrigé du point de vue optique-géométrique pour ce qui est de l'aberration sphérique pour un point situé sur l'axe X-X et une aberration plus faible pour les points situés hors de l'axe, de sorte que le faisceau émis s'avère plus correct et plus exactement répétable.

Dans le but d'atténuer les effets non homogènes et non répétables du solide photométrique dans le cas de sources lumineuses à filament, on propose, conformément à l'invention, d'utiliser une plaquette de verre anti Newton pour permettre une légère diffusion du faisceau émis; cette plaquette pouvant être placée devant chaque source lumineuse ou en un point quelconque utile de l'axe X-X et perpendiculairement à celui-ci. En variante, il est possible de traiter avec un effet anti-Newton la face plane de la lentille asphérique 9 ou une face de la lentille divergente 11 et/ou celle des miroirs paraboliques 3.

Pour améliorer ultérieurement la luminosité du signal, il est prévu, conformément à l'invention, d'utiliser des sources lumineuses monochromatiques du type laser par exemple à état solide, permettant en outre d'éliminer les miroirs paraboliques 3. La lentille divergente 11 pourra ainsi avoir une épaisseur "s" comprise entre 0,2 et 10 mm; et sa face concave, si elle est sphérique, pourra présenter un rayon de r = 0,5 100 mm. La lentille 11, lorsqu'elle est du type plane-hyperbolique concave, pourra être déterminée en posant a = 2 mm et son épaisseur pourra avoir une valeur s = 0,2 10 mm.

Exemples de réalisation

Ci-après seront indiquées les valeurs des coordonnées de deux lentilles divergentes et de deux miroirs paraboliques, utilisés dans des formes concrètes de réalisation considérées. a) <u>Lentille ménisque elliptique-négative</u> y (mm) x (mm) y(mm) x(mm) 5 0,553 20 10,052 10 2,261 25 17,609 15 5,294 30 35,764
b) <u>Lentille plan-hyperbolique</u> y (mm) x (mm) y(mm) x(mm) 11 5,264 21 21,212 12 7,619 22 22,509 13 9,541 23 23,79 14 11,254 24 25,061 15 12,842 25 26,320 16 14,347 26 27,568 17 15,792 27 28,809 18 17,192 28 30,042 19 18,557 29 31,269 20 19,896 30 32,490
(avec a= 10 et N = 1,523) c) <u>Miroir parabolique de rendement relatif maximum</u> y (mm) x(mm) y(mm) x(mm) 5 1,664 25 41,652 10 6,664 28 52,248 15 14,994 30 59,979 20 26,657
(avec f = 3,751 mm) d) <u>Miroir parabolique simplifié</u> (avec f= 8mm) y (mm) x (mm) y(mm) x(mm) 2,5 0,195 15 7,031 5 0,781 17,5 9,570 7,5 1,757 20 12,500 10 3,125 22,5 15,829 12,5 4,692 25 19,531 15 7,031 27,5 23,632


Anspruch[fr]
  • 1) Système optique pour signaux lumineux de façon permanente, du type à filtres dichro ques, en particulier pour la signalisation ferroviaire, comprenant plusieurs sources lumineuses (5) avec des miroirs réfléchissants en verre (3) et des filtres dichro ques (6,7,8) correspondants disposés suivant le prisme pentagonal de Gouiler-Prande, et une lentille asphérique (9) d'émergence du faisceau de rayons lumineux qui constituent le signal, caractérisé en ce que ladite lentille asphérique (9) est disposée de manière à ce que son foyer (F1) co ncide avec le point (10) considéré comme centre optique de symétrie du prisme pentagonal; en ce qu'une lentille divergente (11,14), à surface du second degré, est interposée entre ledit point (10) du prisme pentagonal et ladite lentille asphérique (9) et avec son axe co ncident avec celui X-X de la lentille asphérique (9); et en ce que lesdits miroirs (3) sont paraboliques et avantageusement de rendement relatif maximal.
  • 2) Système optique selon la revendication 1, caractérisé en ce que ladite lentille divergente (11) est une lentille ménisque elliptique-négative dont la face convexe sphérique (13), qui est tournée vers ladite lentille asphérique (9), a son centre de courbure co ncident avec son propre foyer virtuel et avec le foyer de ladite lentille asphérique (9).
  • 3) Système optique selon la revendication 2, caractérisé en ce que la face concave (12) de ladite lentille (11) ménisque elliptique-négative est ellipso dale et que ses coordonnées peuvent être tirées de l'équation de l'ovale de Descartes en fixant la nature du matériau de la lentille et le demi-axe majeur: a = 1 200 mm.
  • 4) Système optique selon la revendication 2, caractérisé en ce que la face concave (12) de ladite lentille (11) ménisque elliptique-négative, est sphérique et son rayon, qui correspond à celui de la sphère osculatrice, est compris entre 1 et 200 mm.
  • 5) Système optique selon la revendication 2 et 3, caractérisé en ce que l'épaisseur de la lentille (11) ménisque-elliptique négative suivant l'axe X-X est: s = 0,1 15 mm.
  • 6) Système optique selon la revendication 1, caractérisé en ce que ladite lentille divergente (14) est une lentille plan-hyperbolique concave, avec la face hyperbolique (16) tournée vers la lentille asphérique (9) et avec son foyer co ncident avec celui de la lentille asphérique (9).
  • 7) Système optique selon la revendication 6, caractérisé en ce que les coordonnées de la face concave de ladite lentille (11) plan-hyperbolique concave (14) peuvent être tirées de l'équation de l'ovale de Descartes en fixant a = 0,5 - 200 mm.
  • 8) Système optique selon la revendication 6, caractérisé en ce que la face concave de ladite lentille plan-hyperbolique (14) est sphérique avec un rayon correspondant à celui de la sphère osculatrice et compris entre 1 et 200 mm.
  • 9) Système optique selon la revendication 2 et 3, caractérisé en ce que la lentille plan-hyperbolique (14) a, suivant l'axe X-X, une épaisseur:

    s = 0,1 15 mm.
  • 10) Système optique selon la revendication 6, caractérisé en ce que ladite lentille divergente (11,14) a la face qui est tournée respectivement vers les filtres dichro ques ou vers la lentille asphérique (9), du typem"Fresnell" et avec les elements prismatiques positionnés de manière à obtenir un effet divergent.
  • 11) Système optique selon la revendication 1, caractérisé en ce qu'un filtre coloré (19) est interposé entre chaque source lumineuse (5) et le filtre dichro que correspondant.
  • 12) Système optique selon la revendication 11, caractérisé en ce qu'un miroir sphérique (18) est interposé entre chaque source lumineuse (5) et le filtre coloré (19) correspondant et avec son centre de courbure co ncident avec le foyer du miroir parabolique correspondant pour permettre la récupération des radiations.
  • 13) Système optique selon la revendication 1, caractérisé en ce que les sources lumineuses (5) sont des sources de rayons laser, et que le faisceau parallèle émis remplace celui des miroirs paraboliques.
  • 14) Système optique selon la revendication 1, caractérisé en ce que lesdites lentilles (9,11,14) sont réalisées en verre optique ou semi-optique ou autres matériaux transparents avec indice de réfraction compris entre 1,33 et 1,95.
  • 15) Système optique selon la revendication 1, caracterisé en ce que lesdits miroirs paraboliques (3) sont réalisés par électroformage en nickel, en chrome, en argent, en aluminium ou similaires, et traités de préférence avec du rhodium ou similaire.
  • 16) Système optique selon la revendication 1, caractérisé en ce que les paraboles réfléchissantes desdits miroirs paraboliques (3) sont réalisées en verre avec un traitement superficiel réfléchissant tel qu'un aluminage et avec protection au SiO ou au SiO2.
  • 17) Système optique selon la revendication 1, caractérisé en ce que les paraboles réfléchissantes desdits miroirs paraboliques (3) sont pourvues d'un traitement multicouche pour permettre l'augmentation de la capacité de réflexion.
  • 18) Système optique selon la revendication 1, caractérisé en ce que les paraboles réfléchissantes desdits miroirs paraboliques (3) sont pourvues d'un traitement à la lumière froide.
  • 19) Système optique selon la revendication 1 et 15, caractérisé en ce que les paraboles réfléchissantes desdits miroirs paraboliques sont en verre, avec la face postérieure argentée dûment protégée et en ce que ladite face est une surface parabolique parallèle ou pratiquement parallèle à la face antérieure, et avec la distance focale (f) égale à celle (f1) de la face antérieure diminuée de l'épaisseur au centre divisée par l'indice de réfraction (n) du matériau



    (f = f1 - Δn).
  • 20) Système optique selon la revendication 1, caractérisé en ce qu'il comprend au moins une plaquette de verre anti Newton placée en un point utile quelconque du faisceau lumineux constituant le signal.
  • 21) Système optique selon une ou plusieurs des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'au moins une des faces des lentilles (9,11,14) et/ou celle des miroirs paraboliques (3) est traitée avec un effet anti Newton.






IPC
A Täglicher Lebensbedarf
B Arbeitsverfahren; Transportieren
C Chemie; Hüttenwesen
D Textilien; Papier
E Bauwesen; Erdbohren; Bergbau
F Maschinenbau; Beleuchtung; Heizung; Waffen; Sprengen
G Physik
H Elektrotechnik

Anmelder
Datum

Patentrecherche

Patent Zeichnungen (PDF)

Copyright © 2008 Patent-De Alle Rechte vorbehalten. eMail: info@patent-de.com