PatentDe  


Dokumentenidentifikation EP0832550 06.06.2002
EP-Veröffentlichungsnummer 0832550
Titel Schüttler für eine Traubenerntemaschine oder für eine Obst- oder Beerenerntemaschine und Form für diese Herstellung
Anmelder Etablissements Gregoire S.A., Cognac, FR
Erfinder Gregoire, James, 16100 Cognac, FR
Vertreter derzeit kein Vertreter bestellt
DE-Aktenzeichen 69712285
Vertragsstaaten DE, ES, IT
Sprache des Dokument FR
EP-Anmeldetag 06.08.1997
EP-Aktenzeichen 974018947
EP-Offenlegungsdatum 01.04.1998
EP date of grant 02.05.2002
Veröffentlichungstag im Patentblatt 06.06.2002
IPC-Hauptklasse A01D 46/28

Beschreibung[fr]

La présente invention concerne un secoueur pour machine à vendanger ou à récolter des fruits ou des baies par secouage, ainsi qu'un procédé de fabrication d'un tel secoueur, et un moule pour la fabrication d'un tel secoueur.

De tels secoueurs sont destinés à des machines à vendanger et plus généralement à des machines pour la récoltes de fruits ou de baies (cassis, olives, etc.) par secouage.

Les secoueurs pour machines à vendanger sont habituellement formés par une tige en matière plastique maintenue à l'une de ses extrémités par une bride de liaison avec un support oscillant autour d'un axe perpendiculaire au plan contenant la tige. Généralement, ces secoueurs sont réalisés à partir de tiges de matières plastiques rigides, par exemple de l'ERTALON (marque commerciale).

On distingue différentes variantes de secoueurs. Certains secoueurs sont recourbés en forme d'épingle à cheveu. D'autres types de secoueurs sont formés par une tige simple, dont l'extrémité opposée au support oscillant est libre, ou au contraire reliés à un autre support fixe ou oscillant par une bielle ou une pièce de liaison.

Un premier inconvénient de tels secoueurs est que la partie située au niveau de la fin de la bride de liaison est soumise à des contraintes mécaniques importantes, pouvant entraîner la rupture. Au niveau de cette partie, on passe en effet brusquement d'une zone très rigide où le secoueur est enserré dans la bride à une zone moins rigide où le secoueur est libre. Il se produit des effets de cisaillements provoquant un échauffement significatif de cette partie, ce qui fragilise le secoueur. Ce phénomène est particulièrement préjudiciable au début des vendanges, lorsque la maturité des raisins n'est pas encore maximale, et nécessite le réglage des machines à vendanger à des fréquences de secouage élevées.

Un autre inconvénient concerne plus spécifiquement les secoueurs à extrémité libre ou à tige droite dont l'extrémité arrière est reliée à un support par une biellette.

Pour de ce type de secoueurs, il est usuel d'employer une bride de fixation prolongée par un manchon présentant une surface d'appui concave, afin de provoquer un enroulement partiel du tronçon de la tige situé en arrière de la bride de maintien. Cet enroulement partiel est destiné à modifier continûment la fréquence propre du secoueur et éviter l'entrée en résonance.

L'invention a pour but de remédier à ces inconvénients. A cet effet, elle concerne des secoueurs dont la tige présente un tronçon intermédiaire s'étendant en avant de la bride de fixation dont la section est décroissante.

Avantageusement, la tige présente un premier tronçon de section constante propre à être enserré dans la bride de fixation, prolongée par un tronçon intermédiaire dont la section diminue progressivement entre la section du premier tronçon, et la section de la tige s'étendant au-delà du tronçon intermédiaire .

Selon un mode de réalisation particulier, la section du tronçon intermédiaire varie entre une section maximale d'environ 50 millimètres et une section minimale d'environ 20 millimètres.

Selon un autre mode de réalisation particulier, la longueur du tronçon intermédiaire est comprise entre 10 et 50 centimètres.

Selon une première variante, le tronçon intermédiaire est prolongé, du coté opposé au premier tronçon, par une tige sensiblement droite.

Selon une deuxième variante, le tronçon intermédiaire est prolongé, du coté opposé au premier tronçon, par une tige recourbée en épingle à cheveu.

L'invention concerne également un procédé de fabrication d'un secoueur pour machine à vendanger ou à récolter des fruits ou des baies par secouage par moulage d'une matière plastique pour former un élément présentant un premier tronçon pour le maintien par une bride de liaison, un tronçon intermédiaire de section variable et une partie active.

Dans l'art antérieur, les secoueurs sont fabriqués par déformation d'une tige cylindrique. Ce procédé de fabrication présente un inconvénient pour les secoueurs recourbés en épingle à cheveu. En effet, le matériau présente un effet de mémoire de forme, qui tend à modifier la courbure initiale du secoueur.

L'invention concerne encore un moule pour la fabrication d'un secoueur pour machine à vendanger ou à récolter des fruits ou des baies par secouage présentant une empreinte formant un premier tronçon pour le maintien par une bride de liaison, un tronçon intermédiaire de section variable et une partie active.

Avantageusement, l'empreinte présente une partie recourbée en épingle à cheveu prolongeant la partie pour former le tronçon intermédiaire.

L'invention sera mieux comprise à la lecture de la description qui suit, faisant référence aux figures annexées relatives à des exemples non limitatifs de réalisation où :

  • la figure 1 représente une vue de dessus d'un secoueur selon une première variante de l'invention ;
  • la figure 2 représente une vue de dessus d'un secoueur selon une deuxième variante de l'invention ;
  • la figure 3 représente une vue de dessus d'un secoueur selon une troisième variante de l'invention ;
  • les figures 4 à 6 représentent des vues de dessus de trois variantes de secoueurs présentant deux tronçons de section variable.

La figure 1 représente une vue de dessus d'un secoueur selon une première variante de l'invention. Le secoueur présente un premier tronçon (1) de forme cylindrique et de section constante. Ce premier tronçon est destiné à être maintenu par une bride de serrage formé de deux demi-coquilles présentant une section intérieure complémentaire.

A titre d'exemple, la section de ce premier tronçon (1) est circulaire et présente un diamètre de 35 millimètres.

Ce premier tronçon (1) est prolongé par un tronçon intermédiaire (2) dont la section décroît depuis une section identique à celle du premier tronçon (1), jusqu'à une section identique à celle de la tige (3). La longueur de ce tronçon intermédiaire (2) est d'environ 25 centimètres.

L'extrémité (4) de la tige (3) peut être libre, ou ramenée à un support par l'intermédiaire d'une biellette.

Le tronçon intermédiaire réalise dans cette variante deux fonctions :

Il renforce la zone particulièrement sollicitée du secoueur et il fait évoluer progressivement la rigidité du secoueur, ce qui crée des harmoniques vibratoires limitant les phénomènes de résonance.

Un tel secoueurs peut être réalisé par usinage d'une tige cylindrique, ou par moulage.

La figure 2 représente une variante de réalisation dans laquelle le secoueur présente une forme générale arquée.

La figure 3 représente une autre variante de réalisation dans laquelle le secoueur est recourbé en épingle à cheveu.

Les figures 4 à 6 représentent des vues de dessus de trois variantes de secoueurs présentant deux tronçons de section variable.

La figure 4 représente une secoueur en épingle à cheveu destiné à être fixé par ces deux extrémités sur des supports. La zone centrale (3) est prolongée de part et d'autre par des tronçons intermédiaires (2, 5) de section croissante en direction opposée de la zone centrale (3). Ces tronçons intermédiaires (2, 5) sont eux-mêmes prolongés par des tronçons terminaux (1, 6) cylindriques destinés au serrage par des brides de fixation.

La figure 5 représente une variante de réalisation, dans laquelle le secoueurs est une tige droite, dont les deux extrémités sont maintenues par des brides de fixation. La zone active (4) centrale est prolongée de part et d'autre par des tronçons (2) de section croissante, se terminant par des tronçons de fixation (1).

La figure 6 représente une autre variante de réalisation. Dans cette variante, le secoueur est recourbé en forme d'ovale ouvert sur l'un de ses grands cotés. Les tronçons intermédiaires (2, 2') s'étendent sur une partie au moins des parties courbées (7, 8).

L'invention est décrite dans ce qui précède à titre d'exemple non limitatif. Il est entendu que l'Homme du métier sera à même de réaliser diverses variantes sans pour autant sortir du cadre de l'invention.


Anspruch[fr]
  1. Secoueur pour machine à vendanger ou à récolter des fruits ou des baies par secouage formé par une tige en matière plastique maintenue à l'une de ses extrémités au moins par une bride de liaison avec un support oscillant autour d'un axe perpendiculaire au plan contenant la tige, caractérisé en ce que la tige présente un tronçon intermédiaire (2) s'étendant en avant de la bride de fixation dont la section est décroissante.
  2. Secoueur pour machine à vendanger ou à récolter des fruits ou des baies par secouage selon la revendication principale, caractérisé en ce que la tige présente un premier tronçon (1) de section constante propre à être enserré dans la bride de fixation, prolongée par un tronçon intermédiaire (2) dont la section diminue progressivement entre la section du premier tronçon (1), et la section de la tige s'étendant au-delà du tronçon intermédiaire (2).
  3. Secoueur pour machine à vendanger ou à récolter des fruits ou des baies par secouage selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce que la section du tronçon intermédiaire (2) varie entre une section maximale d'environ 50 millimètres et une section minimale d'environ 20 millimètres.
  4. Secoueur pour machine à vendanger ou à récolter des fruits ou des baies par secouage selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que la longueur du tronçon intermédiaire (2) est comprise entre 10 et 50 centimètres.
  5. Secoueur pour machine à vendanger ou à récolter des fruits ou des baies par secouage selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le tronçon intermédiaire (2) est prolongé, du coté opposé au premier tronçon (1), par une tige sensiblement droite.
  6. Secoueur pour machine à vendanger ou à récolter des fruits ou des baies par secouage selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, caractérisé en ce qu'elle présente deux tronçons intermédiaires (2) disposés de part et d'autre de la zone active centrale (4).
  7. Secoueur pour machine à vendanger ou à récolter des fruits ou des baies par secouage selon la revendication 6, caractérisé en ce qu'il présente la forme générale d'un ovale ouvert sur l'un de ces grand coté, les tronçons intermédiaires (2, 2') étant au moins en partie recourbés.
  8. Secoueur pour machine à vendanger ou à récolter des fruits ou des baies par secouage selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce le tronçon intermédiaire est (2) est prolongé, du coté opposé au premier tronçon (1), par une tige recourbée en épingle à cheveu.
  9. Secoueur pour machine à vendanger ou à récolter des fruits ou des baies par secouage selon la revendication précédente, caractérisé en ce la tige recourbée en épingle à cheveu se prolonge par un second tronçon intermédiaire (5) de section décroissante.
  10. Procédé de fabrication d'un secoueur pour machine à vendanger ou à récolter des fruits ou des baies par secouage caractérisé en ce que l'on procède au moulage d'une matière plastique pour former un élément présentant un premier tronçon (1) pour le maintien par une bride de liaison, un tronçon intermédiaire (2) de section variable et une partie active.
  11. Moule pour la fabrication d'un secoueur pour machine à vendanger ou à récolter des fruits ou des baies par secouage présentant une empreinte formant un premier tronçon (1) pour le maintien par une bride de liaison, un tronçon intermédiaire (2) de section variable et une partie active.
  12. Moule pour la fabrication d'un secoueur pour machine à vendanger ou à récolter des fruits ou des baies par secouage selon la revendication précédente caractérisé en ce que l'empreinte présente une partie recourbée en épingle à cheveu prolongeant la partie pour former le tronçon intermédiaire (2).






IPC
A Täglicher Lebensbedarf
B Arbeitsverfahren; Transportieren
C Chemie; Hüttenwesen
D Textilien; Papier
E Bauwesen; Erdbohren; Bergbau
F Maschinenbau; Beleuchtung; Heizung; Waffen; Sprengen
G Physik
H Elektrotechnik

Anmelder
Datum

Patentrecherche

Patent Zeichnungen (PDF)

Copyright © 2008 Patent-De Alle Rechte vorbehalten. eMail: info@patent-de.com