PatentDe  


Dokumentenidentifikation EP0780742 02.10.2003
EP-Veröffentlichungsnummer 0780742
Titel Bewegliches Rolladensystem für eine Uhr
Anmelder Fabrique de Montres Delaneau S.A., Bienne/Biel, CH
Erfinder Guyard, Jean-Pierre, 25660 Merey sous Montrond, FR;
Laboue, Jean-Pierre, 25170 Emagny, FR
Vertreter derzeit kein Vertreter bestellt
DE-Aktenzeichen 69629654
Vertragsstaaten DE, ES, FR, GB, IT
Sprache des Dokument FR
EP-Anmeldetag 26.11.1996
EP-Aktenzeichen 968108258
EP-Offenlegungsdatum 25.06.1997
EP date of grant 27.08.2003
Veröffentlichungstag im Patentblatt 02.10.2003
IPC-Hauptklasse G04B 37/18

Beschreibung[fr]

La présente invention concerne un dispositif de store mobile, notamment pour pièce d'hcrlogerie, selon le préambule des revendications indépendantes 1, 2 et 4.

Un tel dispositif est décrit dans le brevet CH-649.434 de la requérante. Selon ce document, le dispositif comporte deux supports latéraux, parallèles au plan 6H00 - 12H00 et soudés sur les faces correspondantes d'une carrure rectangulaire d'une pièce d'horlogerie, chacun de ces supports étant pourvu d'une rainure en circuit fermé pratiquée autour de la trace formée entre ladite face de la carrure et la face intérieure du support. Le store lui-même est formé d'éléments tubulaires reliés entre eux, tandis que les extrémités de ces éléments comportent des fils guidés dans les rainures, le store étant ainsi déplaçable au-dessus de la glace. Les moyens du dispositif permettent une exécution relativement plate et sont prévus pour équiper notamment une montre bracelet haut de gamme.

Toutefois, le store selon cette antériorité présente deux types de lacunes qui réduisent sensiblement son intérêt.

En effet, le porteur, lorsqu'il manoeuvre le store au moyen du bouton monté sur le premier élément tubulaire pour recouvrir ou découvrir totalement: ou partiellement la glace, doit déplorer les nombreux risques de coincement et de grippage du store, selon le degre de précision de l'ajustement. En tout état de cause, la fréquence de ces inconvénients se trouve rapidement amplifiée du fait d'une usure prématurée des extrémités (fils 17 précités dans CH-649.434 ou rondelles chassées sur ces fils) des éléments tubulaires et des rainures de support.

D'un autre côté, le déplacement du store dans un sens ou l'autre, suivant les mouvements du poignet, n'est pas contrôlable lorsque ledit store n'est pas verrouillé: ou bien le jeu des fils ou des rondelles dans les rainures de glissement est grand, et des déplacements non souhaités risquent de se répéter pour prendre fin lorsque le rideau coincera. Ou bien le jeu est très fin, et les déplacements du store pourront ne pas être intempestifs lors des mouvements de poignet, mais en revanche, l'on se heurtera aux conséquences d'un grippage qui s'instaurera d'autant plus vite que les éléments de glissement en contact sont en or.

Dans tous les cas, on constate que le fonctionnement du rideau selon l'art antérieur cité laisse à désirer.

Aussi le but de l'invention est-il de pallier les inconvénients évoqués plus haut, c'est-à-dire, d'une part, d'obtenir un coulissement du rideau qui soit parfait et fiable, de sorte à satisfaire les exigences les plus draconiennes de la clientèle et, d'autre part, correlativement, de maîtriser cette fonction de coulissement, afin que tout déplacement intempestif du rideau soit impossible. Le dispositif de store étant, comme on l'a dit, prévu plus particulièrement pour une montre haut de gamme, on peut observer que la recherche de solutions est d'autant plus malaisée qu'il convient de tenir compte de sujétions spécifiques, outre les contraintes posées de manière générale par la miniaturisation (la mise en oeuvre d'un même moyen se heurtant en général à des problèmes croissants selon que les dimensions de celui-ci sont plus réduites). En effet, au moins deux difficultés supplémentaires apparaissent: la première porte sur le choix des matériaux, lequel ne peut se faire arbitrairement, des règles devant être respectées pour ce type de montre; la seconde porte sur le volet de l'esthétique, puisque, s'il est fondamental que le fonctionnement du dispositif soit irréprochable, il est non moins important que cette fonction, non seulement ne sacrifie pas les impératifs dictés par ce volet, mais au contraire serve ces derniers, en permettant d'améliorer et de varier les finitions, cela au meilleur coût.

L'objectif est atteint grâce aux caractérisitiques définies dans les revendications indépendantes 1, 2 et 4, les moyens définis dans les revendications dépendantes permettant, quant à eux, de réaliser l'invention selon des exécutions préférées.

On va décrire maintenant à titre d'exemple non limitatif une forme d'exécution du dispositif selon l'invention, à l'appui des dessins annexés dans lesquels

la Figure 1
est une vue en perspective du boîtier muni du dispositif de store mobile,
la Figure 2
est une vue en perspective du store mobile.
la Figure 3
est une coupe de la montre équipée du dispositif de store mobile, selon le plan 3H00 - 9H00,
la Figure 4
est une vue de face (face orientée vers l'intérieur de la montre) d'un brancard et
la Figure 5
est une vue en plan de dessus de la carrure avec un brancard.

Le boîtier 1 pourvu du dispositif de store mobile ou rideau souple 2 se compose d'une carrure 4, d'un fond 5 et d'une glace 13, ces trois éléments abritant un mouvement 11 auquel est reliée une couronne 12, ledit dispositif comprenant lui-même deux brancards 3, des axes de store 21 formant le store et reliés entre eux par des maillons 25, des roulements 24, un dispositif de butée 9 et une plaque de protection 6 (Fig. 1, 2 et 3).

On aperçoit à l'appui des figures 1 et 5 que les brancards 3, droit et gauche, tous deux identiques, sont rapportés par dessus la carrure et fixés à cette dernière par des vis 44.

Chaque brancard 3 se présente sous la forme symétrique d'une poignée oblongue à bouts arrondis (cf. Fig. 4). Un dégagement 30 est délimité par une face 301 s'étendant dans le sens de la longueur et par deux faces 302 perpendiculaires à celle-ci. La face 32 tournée vers l'intérieur de la carrure 4 comporte une rainure de guidage 33 composée d'une portion rectiligne 34 prolongée de part et d'autre d'une portion circulaire 35 s'ouvrant chacune sur le dégagement 30. Chaque brancard présente enfin, disposés symétriquement par rapport au plan de symétrie non représenté, deux taraudages 37, deux logements de retenue 38 prévus pour l'immobilisation du dispositif de butée sur lequel on reviendra plus loin et deux trous borgnes 39 pour recevoir les extrémités d'une barette non représentée.

La carrure 4, de forme générale rectangulaire (Fig. 1 et 5), présente deux flancs latéraux 41 s'étendant dans le sens du plan 6H00 - 12H00 et deux rainures adjacentes 42 (voir aussi Fig. 3), dont la largeur correspond à l'épaisseur des brancards 3. Ainsi, de chaque côté de la carrure, un brancard 3 vient s'ajuster contre la face interne 421 du flanc 41 et dans ladite rainure 42, la longueur de l'évidement 30 du brancard correspondant à celle de la rainure 42.

Le fond, représenté uniquement en coupe à la figure 3, a également une forme générale rectangulaire et s'ajuste avec précision sous la carrure 4, à laquelle il est fixé au moyen de vis (non représentées), la carrure présentant sur la face de dessous (non référencée) quatre taraudages 45 (Fig. 5).

La plaque de protection 6 est constituée d'une plaquette rectangulaire dont les bords, relevés à 90°, sont parallèles au plan 6H00 - 12 H00 et engagés a leur tour dans deux rainures correspondantes 51 pratiquées sur la face de dessous du fond. La plaque de protection 6 est fixée au fond 5 dans ces rainures par soudage ou collage.

Grâce à cet agencement modulaire, effectué avec précision, deux circuits fermés de guidage du store se faisant face l'un l'autre sont constitués. Chaque circuit s'étend dans un plan parallèle au plan 6H00 - 12H00 et enveloppe en quelque sorte la carrure, les deux portions de rainures circulaires 35 des brancards 3 débouchant sur une portion de rainure rectiligne 63 opposée et parallèle à la rainure 34 du brancard 3 et formée, d'une part, par un méplat 52 du fond 5 et, d'autre part, par un méplat 61 et une face 62 (perpendiculaire au méplat 61) de la plaque de protection 6 (Fig. 1 et 3).

Le store souple est composé d'axe de store 21 juxtaposés dont le nombre est bien sûr fonction de leur diamètre et de la dimension du boîtier. Ces axes 21, qui sont de préférence rapportés d'une seule pièce, présentent un rouleau de store 211 dont chacune des deux extrémités est prolongée d'un axe de liaison 212 dont la longueur correspond au double de l'épaisseur d'un maillon de liaison 25 (voir Fig. 3), et d'un axe de roulement 213 dont la longueur correspond à l'épaisseur d'un roulement 24. Les axes 21 sont assemblés entre eux de chaque côté par l'intermédiaire de deux rangées adjacentes de maillons de liaison 25 agencés sur les axes de liaison 212 et décalées, selon l'exemple, d'un pas l'une par rapport à l'autre: la rangée interne de maillons 25 permet de former une succession de paires d'axes de store, la rangée externe permettant, du fait de ce décalage, de relier ces paires entre elles. Comme on l'aperçoit sur la figure 2, les deux parties terminales de la rangée externe de maillons sont complétées chaque fois d'un demi-maillon constitué d'une bague 26.

Enfin, sur chacun des deux axes de roulement est monté un roulement indépendant 24 en matériau à très haute dureté et à très haut pouvoir auto-lubrifiant. Selon la forme d'exécution décrite, les roulements 24 sont constitués de rubis dont les propriétés répondent à ces exigences.

Le store peut ainsi évoluer au-dessus de la glace 13 (voir Fig. 1), de sorte à pouvoir recouvrir celle-ci ou la laisser apparente totalement ou partiellement, à volonté, la manoeuvre étant facilitée par un bouton de store 27. Le déplacement maximum est limité par un dispositif de butée 9 connu, formé d'une suite d'axes de butée qui sont des axes semblables ou identiques aux axes de store 21, ledit dispositif de butée comportant une butée d'ouverture 202 (indiquée à la figure 1, quoique non apparente, car positionnée du côté fond) et une butée de fermeture 201, positionnée du côté cadran, cette dernière pouvant coopérer avec le bouton 27 agencé sur le premier axe de store du store mobile afin de permettre le verrouillage de ce dernier en position de fermeture. Le dispositif de butée 9 est solidaire des brancards selon des moyens connus et non décrits, par exemple par engagement des extrémités d'un axe de butée dans des logements borgnes 38 aménagés dans les brancards 3 (Fig. 3).

La position du store est maintenue dans toute position arbitraire voulue par le porteur, quels que soient les mouvements du poignet, grâce à un dispositif de frein 7 (Fig. 2). Ce dernier comprend un élément tubulaire 72, de même longueur que les rouleaux 211, abritant totalement un organe élastique 73 (selon l'exemple un ressort à boudin) et, partiellement, deux axes de frein 71 disposés de part et d'autre dudit ressort 73. Chaque axe de frein 71 présente un axe de coulissement 711 dont le diamètre correspond au diamètre interne du tube 72, cet axe de coulissement étant prolongé, d'un côté, par un axe de ressort 714 pénétrant dans le ressort 73, ce dernier prenant appui sur l'épaulement formé par la différence de diamètres des axes 711 et 714, et, de l'autre côté, par un axe de liaison 712 et un axe de roulement 713, équivalant aux axes de liaison 212 et aux axes de roulement 213 respectivement. Ce dispositif est monté de préférence à l'avant du store, c'est-à-dire à proximité de l'axe de store pourvu du bouton 27. On comprend que l'organe élastique 73 agit en permanence sur les deux axes de frein 711, ces derniers agissant à leur tour sur des roulements de rubis 24 A, lesquels exercent ainsi une pression contre les faces parallèles au plan 6H00 - 12H00 des rainures 33 des brancards 3. Bien entendu, les caractéristiques de l'organe élastique 73 seront choisies et définies en fonction de la force de freinage souhaitée résultant de ladite pression.

Enfin, la plaque de protection 6 peut être constituée comme une grille, ou être ajourée, de sorte à reproduire un logo ou une dénomination, par exemple le nom du fabricant, ou tout autre signe. On conçoit aisément que la vision du défilement du store, c'est-à-dire des rouleaux 211 (le cas échéant ornés de pierres précieuses), derrière la grille ou l'ajour, produise un effet esthétique des plus raffinés.

Les avantages du dispositif selon l'invention, en comparaison avec l'antériorité citée, peuvent se dégager aisément:

D'abord, dans cette antériorité, les supports comportant la rainure en circuit fermé étaient soudés sur la carrure. En plus de l'imprécision du soudage, la température élevée de celui-ci avait pour effet de ramollir la matière et de modifier la géométrie des pièces, entraînant, comme on l'a dit en introduction, un risque d'usure, de grippage ou de coincement du store. A l'inverse, selon l'invention, les supports, en forme de brancards, sont rapportés vissés. De ce fait, en premier lieu, ils ont une dureté supérieure, ce qui diminue considérablement le risque d'usure et augmente la précision, en deuxième lieu, l'accès au sertissage est simplifié, grâce à la possibilité du démontage, enfin, la finition peut être plus soignée.

Ensuite, les extrémités du rideau en contact avec les rainures ne sont plus en or. En effet, les rondelles cylindriques chassées sur les fils se déformaient rapidement, de sorte que le fonctionnement devenait de moins en moins satisfaisant et de plus en plus désagréable. Grâce aux roulements en rubis - le rubis se caractérisant par son grand pouvoir de glisse et sa grande résistance à l'usure - le coulissement est d'une qualité optimale et cette qualité reste constante.

Enfin, l'aménagement d'un dispositif de frein, d'autant plus nécessaire, justement, que le coulissement est de grande qualité, permet d'assurer efficacement le maintien du rideau dans toute position voulue. De surcroît, se dispositif est intégré dans le store, si bien qu'il n'est aucunement apparant et ne nuit pas à l'esthétique de l'ensemble.


Anspruch[fr]
  1. Dispositif de store mobile nctamment pour pièce d'horlogerie pourvue d'une carrure (4) portant une glace (13) et d'un fond (5), ce dispositif comprenant une plaque de protection (6), deux supports latéraux qui s'étendent parallèlement au plan 6H00 - 12HC0 et présentent une rainure pratiquée dans leur face intérieure orientée vers la glace, et des axes de store cylindriques mobiles dont les parties extrêmes sont, de part et d'autre, guidées dans lesdites rainures de support et reliées entre elles, de chaque côté, par l'intermédiaire de deux ranges adjacentes de maillons de liaison (25) agencés sur lesdits axes, ces deux rangées, l'une intérieure, l'autre extérieure, étant décalées l'une par rapport à l'autre d'au moins un pas et chaque maillon (25) réunissant au moins deux axes de store adjacents, le store formé par lesdits axes étant, d'une part, déplaçable au-dessus de la glace grâce audit guidage des extrémités des axes, de sorte à pouvoir à volonté recouvrir cette glace ou la laisser apparente, totalement ou partiellement, et, d'autre part, coulissable entre le fond (5) et la plaque de protection (6), le déplacement maximum étant limité par un dispositif de butée (20) formé de rouleaux cylindriques semblables ou identiques aux axes de store, ledit dispositif de butée (20) comportant une butée d'ouverture (202) et une butée de fermeture (201), cette dernière pouvant coopérer avec un bouton de store (27) agencé sur le premier rouleau avant du store mobile et permettant le verrouillage de ce dernier en position de fermeture, caractérisé en ce que les supports présentent la forme de brancards (3), que la carrure comporte deux flancs latéraux (41) parallèles au plan 6H00 - 12H00 et deux logements (42) de même orientation, les brancards étant rapportés par-dessus la carrure dans ces logements et fixés aux flancs de ladite carrure par des moyens de fixation (44), en ce que la rainure de guidage (33) pratiquée dans chaque brancard est ouverte et comprend une portion rectiligne (34) prolongée de part et d'autre d'une portion circulaire (35) débouchant sur une rainure (63) présentant un profil au moins analogue à la portion rectiligne (34) de ladite rainure (33), ce profil étant formé, d'une part, par les faces (61, 62) de la plaque de protection et, d'autre part, par un méplat (52) de la face de dessous de la carrure opposé et parallèle à la face (61) de la plaque de protection.
  2. Dispositif de store mobile notamment pour pièce d'horlogerie pourvue d'une carrure (4) portant une glace (13) et d'un fond (5), ce dispositif comprenant une plaque de protection (6), deux supports latéraux qui s'étendent parallèlement au plan 6H00 - 12H00 et présentent une rainure pratiquée dans leur face intérieure orientée vers la glace, et des axes de store cylindriques mobiles dont les parties extrêmes sont, de part et d'autre, guidées dans lesdites rainures de support et reliées entre elles, de chaque côté, par l'intermédiaire de deux rangées adjacentes de maillons de liaison (25) agencés sur lesdits axes, ces deux rangées, l'une intérieure, l'autre extérieure, étant décalées l'une par rapport à l'autre d'au moins un pas et chaque maillon (25) réunissant au moins deux axes de store adjacents, le store formé par lesdits axes étant, d'une part, déplaçable au-dessus de la glace grâce audit guidage des extrémités des axes, de sorte à pouvoir à volonté recouvrir cette glace ou la laisser apparente, totalement ou partiellement, et, d'autre part, coulissable entre le fond (5) et la plaque de protection (6), le déplacement maximum étant limité par un dispositif de butée (20) formé de rouleaux cylindriques semblables ou identiques aux axes de store, ledit dispositif de butée (20) comportant une butée d'ouverture (202) et une butée de fermeture (201), cette dernière pouvant coopérer avec un bouton de store (27) agencé sur le premier rouleau avant du store mobile et permettant le verrouillage de ce dernier en position de fermeture, caractérisé en ce que chaque axe de store (21) est constitué d'un rouleau (211) prolongé de part et d'autre d'un axe de liaison (212) et d'un axe de roulement (213) sur lequel est agencé un roulement indépendant (24) en matériau noble à très haute dureté et à très haut pouvoir auto-lubrifiant.
  3. Dispositif de store mobile selon la revendication 2, caractérisé en ce que les roulements (24) sont en rubis.
  4. Dispositif de store mobile notamment pour pièce d'horlogerie pourvue d'une carrure (4) portant une glace (13) et d'un fond (5), ce dispositif comprenant une plaque de protection (6), deux supports latéraux qui s'étendent parallèlement au plan 6H00 - 12H00 et présentent une rainure pratiquée dans leur face intérieure orientée vers la glace, et des axes de store cylindriques mobiles dont les parties extrêmes sont, de part et d'autre, guidées dans lesdites rainures de support et reliées entre elles, de chaque côté, par l'intermédiaire de deux rangées adjacentes de maillons de liaison (25) agencés sur lesdits axes, ces deux rangées, l'une intérieure, l'autre extérieure, étant décalées l'une par rapport à l'autre d'au moins un pas et chaque maillon (25) réunissant au moins deux axes de store adjacents, le store formé par lesdits axes étant, d'une part, déplaçable au-dessus de la glace grâce audit guidage des extrémités des axes, de sorte à pouvoir à volonté recouvrir cette glace ou la laisser apparente, totalement ou partiellement, et, d'autre part, coulissable entre le fond (5) et la plaque de protection (6), le déplacement maximum étant limité par un dispositif de butée (20) formé de rouleaux cylindriques semblables ou identiques aux axes de store, ledit dispositif de butée (20) comportant une butée d'ouverture (202) et une butée de fermeture (201), cette dernière pouvant coopérer avec un bouton de store (27) agencé sur le premier rouleau avant du store mobile et permettant le verrouillage de ce dernier en position de fermeture, caractérisé en ce qu'il comporte un dispositif de freinage (7) abrité dans un rouleau de store creux (72).
  5. Dispositif de store mobile selon la revendication 4, caractérisé en ce que le rouleau creux (72) est de préférence prévu à l'avant du store, à proximité du bouton (27).
  6. Dispositif de store mobile selon la revendication 4 ou 5, caractérisé en ce que ledit dispositif de freinage comprend un organe élastique (73) agencé dans la partie centrale du rouleau creux et agissant sur deux axes de frein (71), ces derniers présentant un épaulement et agissant à leur tour sur des rubis (24 A) de manière à exercer une pression contre les faces parallèles au plan 6H00 - 12H00 des rainures (33) des brancards (3).
  7. Dispositif de store mobile selon la revendication 6, caractérisé en ce que les caractéristiques de l'organe élastique peuvent être choisies en fonction de la force de freinage souhaitée résultant de ladite pression.
  8. Dispositif de store mobile selon l'une des revendications 1 à 7, caractérisé en ce que chacun des axes de store (21) composé d'un rouleau de store et de deux axes axes de liaison et de roulement le prolongeant, sont de préférence rapportés d'une seule pièce.
  9. Dispositif de store mobile selon l'une des revendications 1 à 8, caractérisé en ce que la carrure (4) et le fond (5) sont de forme rectangulaire ou carrée et que ces deux éléments sont reliés entre eux par des moyens de fixation.
  10. Dispositif de store mobile selon l'une des revendications 1 à 9, caractérisé en ce que les maillons de liaison (25) de chaque rangée relient les rouleaux de store deux à deux de chaque côté, chaque maillon présentant la forme d'un "huit", et que la rangée intérieure est décalée d'un pas de la rangée extérieure, le premier et le dernier maillon, de préférence de la rangée extérieure, est une bague (26).
  11. Dispositif de store mobile selon l'une des revendications 1 à 10, caractérisé en ce que les éléments formant le dispositif de butée (20) sont agencés entre les portions de rainures circulaires (35) de brancards opposées l'une à l'autre.
  12. Dispositif de store mobile selon l'une des revendications 1 à 11, caractérisé en ce que le bouton de store (27) est enclipsable dans la butée de fermeture.
  13. Dispositif de store mobile selon l'une des revendications 1 à 12, caractérisé en ce que la plaque de protection (6) est ajourée ou présente la forme de grille.
  14. Dispositif de store mobile selon l'une des revendications 1 à 13, caractérisé en ce que toutes les pièces le composant sont en matériaux nobles.
  15. Pièce d'horlogerie, notamment montre bracelet, présentant les caractéristiques ce l'une quelconque des revendications 1 à 14.






IPC
A Täglicher Lebensbedarf
B Arbeitsverfahren; Transportieren
C Chemie; Hüttenwesen
D Textilien; Papier
E Bauwesen; Erdbohren; Bergbau
F Maschinenbau; Beleuchtung; Heizung; Waffen; Sprengen
G Physik
H Elektrotechnik

Anmelder
Datum

Patentrecherche

Patent Zeichnungen (PDF)

Copyright © 2008 Patent-De Alle Rechte vorbehalten. eMail: info@patent-de.com