PatentDe  


Dokumentenidentifikation EP1289393 22.04.2004
EP-Veröffentlichungsnummer 0001289393
Titel FALTBARE STRUKTUR IN FORM EINES SITZES
Anmelder Bestenheider, Xavier, Crans-Montana, CH
Erfinder BESTENHEIDER, Philippe, CH-3962 Montana, CH
Vertreter derzeit kein Vertreter bestellt
DE-Aktenzeichen 60102374
Vertragsstaaten AT, BE, CH, CY, DE, DK, ES, FI, FR, GB, GR, IE, IT, LI, LU, MC, NL, PT, SE, TR
Sprache des Dokument FR
EP-Anmeldetag 05.06.2001
EP-Aktenzeichen 019335298
WO-Anmeldetag 05.06.2001
PCT-Aktenzeichen PCT/CH01/00345
WO-Veröffentlichungsnummer 0001093724
WO-Veröffentlichungsdatum 13.12.2001
EP-Offenlegungsdatum 12.03.2003
EP date of grant 17.03.2004
Veröffentlichungstag im Patentblatt 22.04.2004
IPC-Hauptklasse A47C 4/28
IPC-Nebenklasse A47C 23/06   

Beschreibung[fr]
Domaine technique

La présente invention concerne une structure pliable en forme de siège comportant une partie centrale destinée à soutenir le corps d'un utilisateur et deux parties latérales de support de la partie centrale, en contact avec le sol, disposées de part et d'autre de cette partie centrale et destinées à maintenir ladite partie centrale écartée du sol, les parties latérales étant reliées à la partie centrale par des articulations, les parties latérales et la partie centrale formant un seul élément, ledit élément comportant des lames rigides adjacentes disposées orthogonalement à l'axe médian longitudinal (L) de ladite structure et reliées longitudinalement l'une à l'autre par une liaison flexible, chaque lame comportant deux articulations supérieures et deux articulations inférieures de manière à définir la partie centrale et les parties latérales de la structure, les articulations de chaque lame étant disposées de façon à définir une forme, des dimensions et un profil prédéterminés de la partie centrale par rapport au sol lorsque les parties latérales sont disposées sensiblement perpendiculairement au sol et définissent deux arêtes reposant sur le sol.

Art antérieur

Il existe de nombreuses structures pliables permettant de former des chaises, des chaises longues ou toutes sortes de sièges. Ces structures sont généralement constituées de tiges ou de tubes entre lesquels sont tendues des toiles. Elles peuvent également être formées par des lames réalisées en bois ou en matière synthétique, les différentes parties de ces formes de structures étant rigides et indépendantes, et reliées entre elles par des articulations.

Dans le premier cas, l'ensemble est léger et peu encombrant, mais le siège est peu confortable et, dans le second cas, le siège est confortable, mais l'ensemble est lourd et encombrant.

D'autres formes de réalisation sont notamment connues par les publications DE 40 37 974 et EP 0 220 998 ainsi que par le brevet US 5 445 435.

La publication DE 40 37 974 a pour objet un fauteuil dont le dossier est réalisé à partir de lamelles verticales adjacentes, liées de façon à présenter une forme arrondie. Ce fauteuil n'est pas fait d'une seule pièce et est composé de plusieurs éléments indépendants les uns des autres qui sont assemblés.

La publication EP 0 220 998 concerne également un fauteuil dont le dossier et l'assise sont fabriqués d'un seul bloc par pliage et découpages à partir de feuilles ou de bandes planes d'un même matériau souple et dur afin que l'ensemble, dans sa position de stockage, se présente sous la forme d'un paquet plat de faible épaisseur. L'ensemble obtenu est ensuite monté sur des pieds par l'intermédiaire de vis.

Le brevet US 5 445 435 décrit un procédé de fabrication de sièges à durée d'usage limitée dont les différentes parties sont réalisées par pliage de plusieurs feuilles de carton ondulé et sont ensuite assemblées. Ces sièges doivent être fixés à un support pour garder leur forme.

Toutes ces formes de réalisation présentent divers inconvénients liés soit à leur encombrement, soit à leur confort, soit à leur difficulté de stockage lorsqu'ils sont réalisés en plusieurs éléments.

Le modèle d'utilité allemand publié sous le N° G 94 11 182.0 décrit une structure pliable en forme de siège confortable et peu encombrant lorsqu'il est plié. Ce siège est formé de lames collées de part et d'autre d'une bande de matière souple. La couche supérieure des lames est découpée selon une première courbe et la couche inférieure est découpée selon une deuxième courbe différente de la première. Lorsque la structure est pliée de façon que les parties latérales des lames soient verticales, elles prennent appui sur une partie horizontale des lames de façon à former un siège.

Cette structure présente différents inconvénients. Les lames verticales servent uniquement de support pour les lames horizontales. Ces lames horizontales doivent être suffisamment rigides pour supporter la masse d'un utilisateur. De ce fait, l'ensemble du siège est relativement lourd. De plus, lors de la fabrication, des découpages selon deux courbes différentes doivent être réalisées. La réalisation de ces découpages étant relativement complexe, le fait d'avoir deux courbes différentes rend la fabrication de la structure plus complexe et coûteuse. Du fait de ce découpage, les lames doivent être placées de part et d'autre de la matière souple. Elles ne peuvent pas être disposées dans un fourreau en tissu. Il est également indispensable que les demi-lames supérieures soient totalement indépendantes des demi-lames inférieures. Ceci empêche d'utiliser certains modes de fabrication dans lesquels les zones de pliage sont obtenues d'une autre manière que par découpage. Finalement, la structure ne peut être utilisée que d'un seul côté. Ceci limite son utilisation dans certaines applications, notamment comme support publicitaire. D'autre part, il n'est pas possible d'avoir par exemple des couleurs ou des motifs différents sur chaque face.

Exposé de l'invention

La présente invention se propose de pallier ces inconvénients en offrant une structure particulièrement légère et présentant un encombrement minimal lors de son stockage, tout en offrant un confort optimal à l'utilisateur. De plus, cette structure est réversible de sorte qu'elle peut avoir des aspects différents sur chaque face. Elle peut également être contenue dans un revêtement en tissu par exemple.

Ces buts sont atteints par une structure telle que définie en préambule et caractérisée en ce que l'articulation supérieure de chaque lame est disposée en regard d'une articulation inférieure.

Les bords des lames, du côté de la liaison flexible et des articulations, doivent être pourvus de chanfreins réalisés selon un angle de 45°.

De façon avantageuse, les deux articulations de chaque lame sont ménagées dans la largeur de ladite lame et disposées symétriquement par rapport à l'axe médian de la structure.

Dans la forme de réalisation préférée, les articulations transversales de chaque lame sont disposées de sorte que leurs extrémités sont en contact avec les extrémités des articulations des lames adjacentes et comportent un tronçon d'articulation rectiligne d'inclinaison variable par rapport au bord longitudinal de la lame.

Ces tronçons d'articulation sont symétriques par rapport à l'axe médian de la structure et les suites de tronçons d'articulation formées par toutes les lames de la structure définissent deux courbe d'articulation symétriques par rapport audit axe.

De préférence, la valeur de l'angle formé par chaque tronçon avec un axe transversal de la structure est sensiblement comprise entre 45 et 135 degrés.

Dans chaque forme de réalisation, la forme des courbes d'articulation est déterminée en fonction de la forme, des dimensions et du profil de la partie centrale.

De manière avantageuse, dans une première position des articulations définissant une position de stockage de la structure, les parties latérales de support et la partie centrale sont disposées dans un même plan et forment un quadrilatère ayant aux moins deux côtés non consécutifs parallèles et, dans une seconde position desdites articulations définissant la position d'utilisation de la structure, les parties latérales de support sont parallèles entre elles et perpendiculaires au sol et la partie centrale de support présente le profil désiré, les chanfreins des lames de la partie centrale coopérant avec les chanfreins des lames des parties latérales, pour former un angle de 90° entre ces différentes parties, agissant à la manière de clés de voûte.

Dans une première variante de réalisation, les lames sont réalisées en une matière rigide et les articulations et les liaisons flexibles entre chaque lame rigide sont formées par des lignes obtenues par déformation de la matière et définissant des zones de moindre résistance.

Dans une deuxième variante de réalisation, les lames sont formées par deux demi-lames superposées et les articulations et les liaisons flexibles entre chaque lame sont formées par une bande d'un matériau souple disposée entre les demi-lames.

Les lames de la structure peuvent également être logées dans des compartiments ménagés dans une housse en matière souple, les articulations et les liaisons flexibles étant, dans ce cas, formées par les moyens de délimitation desdits compartiments.

Brève description des dessins

La présente invention et ses avantages seront mieux compris en référence à différents modes de réalisation de l'invention décrits à titre d'exemples non limitatifs et aux dessins annexés dans lesquels :

  • la figure 1 est une vue de dessus de la structure selon la présente invention en position de stockage,
  • la figure 2 est une vue de dessus de la structure de la figure 1 en position d'utilisation,
  • la figure 3 est une vue de face de la structure de la figure 1, en position de transport,
  • la figure 4 est une vue en perspective de la structure de la figure 2,
  • la figure 5 est une vue en perspective d'un détail d'un premier mode de réalisation de l'invention,
  • la figure 6 est une vue en perspective d'un détail d'un deuxième mode de réalisation de l'invention, et
  • la figure 7 est une vue en coupe d'un troisième mode de réalisation d'un détail de l'invention.

En référence aux figures, la structure pliable selon l'invention qui est destinée, dans une première position dite position d'utilisation, à former un siège (figures 2 et 4), et, dans une seconde position dite position de stockage, à former un élément plan (figure 1), est composée d'une partie centrale 11 sur laquelle un utilisateur peut s'étendre et de deux parties latérales 12 symétriques et destinées à supporter la partie centrale 11 lorsque la structure est en position d'utilisation. A cet effet, les parties latérales 12 sont reliées à la partie centrale 11 par une suite d'articulations 13 qui seront décrites plus en détail ci-dessous.

Les trois parties de la structure pliable ainsi que les articulations forment un seul élément 10. Cet élément est obtenu par une succession de lames adjacentes 15 sensiblement rigides disposées orthogonalement à l'axe médian longitudinal L de la structure et reliées l'une à l'autre par leur bord longitudinal au moyen d'une liaison flexible 16 décrite plus en détail en référence aux figures 5 à 7. Sur la forme de réalisation illustrée par les figures 1 à 4, les lames sont rectangulaires et d'égale longueur de sorte que l'élément 10 à l'état de stockage se présente sous la forme d'un rectangle.

Chaque lame 15 comporte en outre deux articulations, une articulation 13a et une articulation 13b ménagées dans la largeur de lame et disposées symétriquement par rapport à l'axe médian L de la structure. Chaque extrémité de chaque articulation 13a, 13b est disposée à proximité immédiate d'une extrémité des articulations des lames adjacentes et définit entre la partie centrale et les parties latérales de chaque lame un tronçon rectiligne d'articulation d'inclinaison variable par rapport au bord longitudinal de la lame. Cette inclinaison des tronçons d'articulation est variable d'une lame à l'autre et la suite des tronçons rectilignes adjacents définit ainsi de chaque côté de l'axe L une courbe d'articulation 20 entre la partie centrale 11 et chaque partie latérale 12. Les deux courbes d'articulation 20 sont symétriques par rapport à l'axe L de la structure et elles définissent la forme et les dimensions de la partie centrale 11 ainsi que le profil de cette partie centrale lorsque, en position d'utilisation telle que représentée par la figure 4, les parties latérales 12 sont repliées de façon à former des arêtes 14 incurvées en contact avec le sol et disposées sensiblement parallèles entre elles, la longueur des parties latérales des lames déterminant la hauteur à laquelle se trouve la partie centrale par rapport au sol. Les courbes d'articulation 20 sont réalisées sur les deux faces de la structure. Les courbes de chaque face sont superposées de sorte que la structure est réversible.

Les arêtes de toutes les lames 15, du côté de la liaison flexible 16 et des articulations 13a et 13b, sont chanfreinées selon un angle d'environ 45°. La fonction du chanfrein ainsi obtenu sera expliquée plus en détail ci-après.

Dans la forme de réalisation illustrée, la forme de la partie centrale 11 est sensiblement celle d'une amphore et les courbes d'articulation 20 qui la définissent sont constituées par des tronçons rectilignes qui forment, avec un axe transversal T de la structure, un angle dont la valeur est sensiblement comprise entre 45 et 135 degrés. Ainsi la zone supérieure de la partie centrale 11 destinée à supporter la tête est plus étroite que la partie inférieure destinée à supporter les pieds et surélevée par rapport à cette dernière puisque, les lames étant de longueur égale, plus la partie centrale de la lame est large, plus les parties latérales sont courtes. Si l'on veut accentuer cette différence de niveau entre les zones tête et pieds, il suffit que l'élément 10 formant la structure pliable présente une forme de trapèze isocèle dont la grande base sera située du côté de la partie que l'on veut être la plus haute par rapport au sol. La zone intermédiaire de la partie centrale est plus large et présente, en position d'utilisation, un profil incurvé afin de résister au poids de l'utilisateur et de garantir la stabilité du siège par ce poids.

A l'état plié, c'est-à-dire en position d'utilisation, la structure prend une forme chantournée composée de voûtes tridirectionnelles imbriquées. Les chanfreins des extrémités des lames de la partie centrale 11 reposent sur les chanfreins des lames des parties latérales 12 pour définir, entre lesdites parties, un angle de 90°et agissent à la manière de clés de voûtes. De par la forme ainsi obtenue, une partie des forces de moment d'inertie exercées par le poids de l'utilisateur est transformée en pressions et tensions de surface, à la manière de la répartition des forces dans une coquille d'oeufs. Ces moments d'inertie étant ainsi réduits, l'épaisseur des lames de la structure peut être réduite à son tour, ce qui allège l'ensemble.

La figure 3 représente la structure dans sa position de transport. En effet, de par la liaison flexible 16 existant entre deux lames consécutives 15, l'élément plan 10 formant la structure, que l'on peut stocker verticalement ou horizontalement par empilage, peut être roulé pour son transport ou même stocké sous la forme d'un rouleau. Pour diminuer le volume de ce rouleau, on peut donner une largeur progressive aux lames.

Les figures 5 à 7 illustrent différents modes de réalisation des liaisons flexibles 16 et des articulations 13 entre les lames de la structure selon la présente invention.

La figure 5 représente en perspective une coupe réalisée à travers une structure réalisée en un matériau rigide, mais partiellement flexible, telle que par exemple du carton ondulé. Dans ce cas, les lames 15, les liaisons 16 entre deux lames 15 ainsi que les articulations 13 sont obtenues en faisant un rainurage aux endroits appropriés d'une feuille de carton ou d'un autre matériau formant l'élément 10. Ce rainurage permet d'obtenir des lignes de moindre épaisseur définissant d'une part les lames 15 et d'autre part les articulations permettant le pliage. D'une manière similaire, l'on peut également utiliser une matière synthétique telle que du polypropylène dans laquelle les lames et les articulations, qui peuvent être définies par des zones de moindre résistance ou des lignes de moindre épaisseur, sont obtenues par thermoformage, extrusion ou réticulation. Dans ce cas, les lignes de moindre résistance de la face supérieure coïncident avec les lignes de la face inférieure de façon à pouvoir placer la structure en position d'utilisation.

Dans le mode de réalisation illustré par la figure 6, les lames 15, ayant par exemple environ une épaisseur de 5 mm, sont réalisées en matière plastique, en bois ou autre et se composent de deux demi-lames 15a et 15b superposées. Les demi-lames superposées de chaque partie de lame sont collées de part et d'autre d'une matière souple 30, telle qu'une feuille de matière plastique ou un morceau de toile ayant les dimensions et la forme de la structure dépliée de manière à former des lames entières 15 et de relier toutes les parties entre elles de manière articulée. Dans cette forme de réalisation les articulations 13 et les liaisons flexibles 16 entre chaque lame 15 sont formées par la toile ou la matière plastique disposée entre les demi-lames. Pour permettre le pliage de la structure, les bords supérieurs de chaque partie des demi-lames 15a et 15b sont pourvus d'un chanfrein 31 ayant un angle d'environ 45° afin que, dans la position pliée, les extrémités des lames de la partie centrale 11 s'appuient, en formant un angle de 90°, contre les extrémités des lames des parties latérales 12 pour former des parties verticales. Il est à noter que, pour pouvoir utiliser la structure selon ses deux faces, les courbes 20 des demi-lames inférieures et des demi-lames supérieures sont superposées.

La figure 7 illustre une vue en coupe partielle d'une forme de réalisation dans laquelle les lames 15, formées d'une matière relativement rigide telle que du bois, du carton ou une matière synthétique et fabriquées séparément en trois parties, sont logées dans des compartiments d'une housse 40 en tissu ayant les dimensions et la forme de la structure dépliée. Les compartiments 41 sont délimités par une couture, un collage ou une soudure ou tout autre moyen approprié 42. Dans cette variante, les articulations 13 et les liaisons flexibles 16 entre chaque lame 15 sont formées par les moyens de délimitation 42 des compartiments 41. Ce mode de réalisation permet d'utiliser, pour la fabrication des lames, un matériau dont l'aspect est inesthétique puisque ces lames sont emballées. Comme dans le mode de réalisation illustré par la figure 6, les lames doivent être pourvues d'un chanfrein d'angle variable pour permettre le pliage sans abîmer la housse.

Les lames qui peuvent également être constituées par des cylindres ou tout autre profilé, peuvent également être reliées par d'autres moyens de liaison flexibles tels que par exemple des cordelettes ou des câbles.

La structure pliable de l'invention présente de nombreux avantages. De par la forme particulière du découpage des lames et par la présence de chanfreins qui coopèrent, la rigidité des lames est assurée par leur imbrication et par le fait qu'elles agissent à la manière d'une clé de voûte. Les lames horizontales reprennent des moments de force dû à la masse d'un utilisateur, les forces étant réparties sur une grande surface de la structure. Selon un mode de réalisation concret, il est possible d'utiliser deux demi-lames en bois ayant chacune une épaisseur de 2,5 mm pour une largeur maximale de la structure en position d'utilisation supérieure à 1m 20. Une telle structure peut aisément supporter un utilisateur de 100 kg. L'utilisation du principe de clé de voûte permet donc d'obtenir une structure particulièrement légère pour une très grande résistance. Cette structure est également peu encombrante grâce à sa conception originale. La forme du siège obtenu peut varier à volonté en changeant la forme des courbes d'articulation 20 et celle de l'élément plan de base 10.

Cette structure pliable peut également être utilisée comme natte de plage dans sa position plane ou comme paravent lorsqu'elle est posée à l'état semi-plié sur une de ses arêtes latérales. En outre, elle peut servir de support publicitaire sur une ou sur ses deux faces. Lorsqu'elle est réalisée en structure alvéolaire ou en mousse de polymère, elle flotte et peut être utilisée comme un matelas pneumatique.

La structure de la présente invention peut aussi être couplée en chaîne au moyen d'une fixation telle qu'une fermeture éclair, pour former une banquette continue destinée par exemple aux salles d'attente. Un tel mode de fixation flexible permet aussi d'obtenir des banquettes de forme arrondie.

La présente invention n'est pas limitée aux formes de réalisation décrites, mais peut subir différentes modifications ou variantes évidentes pour l'homme du métier.

En particulier, on peut prévoir de ménager à différents endroits de la structure, des trous destinés à recevoir un pied de parasol ou un verre ou similaire. Dans d'autres variantes de réalisation possibles destinées à améliorer le confort du siège obtenu, on peut adjoindre une surépaisseur de mousse au niveau de la tête et/ou ménager à ce niveau deux courbes d'articulation afin d'avoir le choix entre deux hauteurs du niveau de la tête. Enfin, les bords extérieurs des lames formant les arêtes peuvent être réalisés avec une forme arrondie de façon à obtenir un siège pouvant se balancer, c'est-à-dire du type rocking-chair.

Pour améliorer la stabilité de la structure, on peut également rendre les deux parties latérales solidaires l'une de l'autre en position d'utilisation par une liaison sous la forme d'une lanière. Cette lanière pourrait en outre être utilisée pour maintenir la structure roulée pendant sont transport ou son stockage.

Il est aussi possible d'utiliser la structure selon l'invention comme coffrage pour la fabrication de sièges en béton.


Anspruch[de]
  1. Faltbare Struktur in Sitzform mit einem Mittelteil (11), welches den Körper eines Benutzers stützen soll, sowie zwei in Kontakt mit dem Boden befindlichen Seitenteilen (12) zum Tragen des Mittelteils, welche auf beiden Seiten dieses Mittelteils angeordnet sind und das Mittelteil vom Boden entfernt halten sollen, wobei die Seitenteile über Gelenke (13) mit dem Mittelteil verbunden sind, wobei die Seitenteile (12) und das Mittelteil (11) ein einziges Element (10) bilden, wobei das Element benachbarte steife Lamellen (15) aufweist, die orthogonal zur Längsmittelachse (L) der genannten Struktur angeordnet und durch eine flexible Verbindung (16) der Länge nach miteinander verbunden sind, wobei jede Lamelle zwei obere Gelenke und zwei untere Gelenke (13a, 13b) derart enthält, dass das Mittelteil und die Seitenteile der Struktur definiert werden, wobei die Gelenke (13a, 13b) jeder Lamelle (15) derart angeordnet sind, dass eine vorbestimmte Form, vorbestimmte Abmessungen und ein vorbestimmtes Profil des Mittelteils (11) gegenüber dem Boden definiert werden, wenn die Seitenteile (12) im Wesentlichen senkrecht zum Boden angeordnet sind und zwei auf dem Boden ruhende Kanten (14) definieren, dadurch gekennzeichnet, dass jedes obere Gelenk einer jeden Lamelle gegenüber einem unteren Gelenk angeordnet ist.
  2. Faltbare Struktur nach Anspruch 1, dadurch gekennzeichnet, dass die Ränder der Lamellen (15), auf der Seite der flexiblen Verbindung (16) und der Gelenke (13a, 13b), mit unter einem Winkel von 45° ausgebildeten Fasen versehen sind.
  3. Faltbare Struktur nach Anspruch 1, dadurch gekennzeichnet, dass die beiden Gelenke (13a, 13b) jeder Lamelle (15) in der Breite der genannten Lamelle ausgebildet und symmetrisch zur Mittelachse (L) der Struktur angeordnet sind.
  4. Faltbare Struktur nach Anspruch 3, dadurch gekennzeichnet, dass die Quergelenke (13a, 13b) jeder Lamelle angeordnet sind, so dass ihre Enden in unmittelbarer Nähe der Enden der Gelenke der benachbarten Lamellen sind und einen geradlinigen Gelenkabschnitt variabler Neigung gegenüber dem Längsrand der Lamelle (15) aufweisen.
  5. Faltbare Struktur nach Anspruch 4, dadurch gekennzeichnet, dass die Gelenkabschnitte jeder Lamelle zur Mittelachse (L) der Struktur symmetrisch sind, und dass die von allen Lamellen der Struktur gebildeten Folgen von Gelenkabschnitten zwei identische und zu der genannten Achse symmetrische Gelenkkurven (20) definieren.
  6. Faltbare Struktur nach Anspruch 4, dadurch gekennzeichnet, dass der Wert des Winkels, welcher von jedem Abschnitt mit einer Querachse (T) der Struktur gebildet wird, im Wesentlichen zwischen 45 und 135 Grad liegt.
  7. Faltbare Struktur nach den Ansprüchen 1 und 5, dadurch gekennzeichnet, dass die Form der Gelenkkurven (20) in Abhängigkeit von der Form, den Abmessungen und dem Profil des Mittelteils (11) bestimmt wird.
  8. Faltbare Struktur nach den Ansprüchen 1 und 2, dadurch gekennzeichnet, dass in einer ersten Position der Gelenke (13), welche eine Lagerungsposition der Struktur definiert, die Seitenstützteile (12) und das Mittelteil (11) in ein und derselben Ebene angeordnet sind und ein symmetrisches Viereck mit wenigstens zwei nicht aufeinanderfolgenden parallelen Seiten bilden, und dass in einer zweiten Position der genannten Gelenke, welche die Verwendungsposition der Struktur definiert, die Seitenstützteile parallel zueinander und senkrecht zum Boden verlaufen und das Mitteltragteil das gewünschte Profil aufweist, wobei die Fasen der Lamellen des Mittelteils mit den Fasen der Lamellen der Seitenteile zusammenwirken, um zwischen diesen verschiedenen Teilen einen Winkel von 90° zu bilden, und nach Art von Keilsteinen wirken.
  9. Faltbare Struktur nach Anspruch 1, dadurch gekennzeichnet, dass die Lamellen (15) aus einem steifen Material gefertigt sind und dass die Gelenke (13) und die flexiblen Verbindungen (16) zwischen jeder steifen Lamelle von Linien gebildet sind, welche durch Verformen des Materials erhalten werden und Bereiche geringeren Widerstands definieren.
  10. Faltbare Struktur nach Anspruch 1, dadurch gekennzeichnet, dass die Lamellen (15) von zwei übereinander gelegten Halblamellen (15a, 15b) gebildet sind und dass die Gelenke (13) und die flexiblen Verbindungen (16) zwischen jeder Lamelle von einem Streifen aus einem geschmeidigen Material (30) gebildet sind, der zwischen den Halblamellen (15a, 15b) angeordnet ist.
  11. Faltbare Struktur nach Anspruch 1, dadurch gekennzeichnet, dass die Lamellen (15) in Fächern (41) gelagert sind, die in einem Überzug (40) aus geschmeidigem Material ausgebildet sind, und dass die Gelenke (13) und die flexiblen Verbindungen (16) von den Begrenzungsmitteln (42) der genannten Fächer (41) gebildet sind.
Anspruch[en]
  1. Foldable structure in the form of a seat comprising a central part (11) intended to support the body of a user and two lateral parts (12), for supporting the central part, in contact with the ground, arranged on both sides of this central part and intended to maintain the said central part away from the ground, the lateral parts being connected to the central part by hinges (13), the lateral parts and the central part (11) forming a single element (10), the said element comprising adjacent rigid plates (15) arranged orthogonally to the longitudinal median axis (L) of the said structure and connected longitudinally to each other by a flexible coupling (16), each plate comprising two upper hinges and two lower hinges (13a, 13b) so as to define the central part and the lateral parts of the structure, the hinges (13a, 13b) of each plate (15) being arranged in such a way as to define the predetermined shape, dimensions and profile of the central part (11) relative to the ground when the lateral parts (12) are arranged substantially perpendicular to the ground and define two edges (14) resting on the ground, characterised in that each upper hinge of each plate is arranged opposite a lower hinge.
  2. Foldable structure according to claim 1, characterised in that the edges of the plates (15), on the side of the flexible coupling (16) and the hinges (13a, 13b), are provided with chamfers angled at 45°.
  3. Foldable structure according to claim 1, characterised in that both hinges (13a, 13b) of each plate (15) are fitted in the width of the said plate and arranged symmetrically relative to the median axis (L) of the structure.
  4. Foldable structure according to claim 3, characterised in that the transverse hinges (13a, 13b) of each plate are arranged in such a way that their ends are in immediate proximity to the ends of the hinges of the adjacent plates and comprise a rectilinear articulation section of variable inclination relative to the longitudinal edge of the plate.
  5. Foldable structure according to claim 4, characterised in that the articulating sections of each plate are symmetrical relative to the median axis (L) of the structure, and in that the sequences of the articulation sections formed by all the plates of the structure define two identical articulation curves (20) symmetrical relative to the said axis.
  6. Foldable structure according to claim 4, characterised in that the value of the angle formed by each section with a transverse axis (T) of the structure is substantially between 45 and 135 degrees.
  7. Foldable structure according to claims 1 and 5, characterised in that the shape of the articulation curves (20) is determined according to the shape, dimensions and profile of the central part (11).
  8. Foldable structure according to claims 1 and 2, characterised in that, in a first position where the hinges (13) define the storage position of the structure, the lateral support parts (12) and the central part (11) are arranged in the same plane and form a symmetrical quadrilateral having at least two non consecutive, parallel sides and in that, in a second position where the said hinges define the position of the structure when in use, the lateral support parts are parallel to each other and perpendicular to the ground and the central support part has the desired profile, the chamfers of the plates of the central part co-operate with the chamfers of the plates of the lateral parts, to form an angle of 90° between the different parts, acting as keystones.
  9. Foldable structure according to claim 1, characterised in that the plates (15) are made from a rigid material and in that the hinges (13) and the flexible couplings (16) between each rigid plate are formed by lines obtained by the material deforming, and defining areas of least resistance.
  10. Foldable structure according to claim 1, characterised in that the plates (15) are formed by two superimposed half-plates (15a, 15b) and in that the hinges (13) and the flexible couplings (16) between each plate are formed by a band of flexible material (30) arranged between the half-plates (15a, 15b).
  11. Foldable structure according to claim 1, characterised in that the plates (15) are housed in compartments (41) arranged in a cover (40) made from a flexible material and in that the hinges (13) and the flexible couplings (16) are formed by the means (42) defining the said compartments (41).
Anspruch[fr]
  1. Structure pliable en forme de siège comportant une partie centrale (11) destinée à soutenir le corps d'un utilisateur et deux parties latérales (12) de support de la partie centrale, en contact avec le sol, disposées de part et d'autre de cette partie centrale et destinées à maintenir ladite partie centrale écartée du sol, les parties latérales étant reliées à la partie centrale par des articulations (13), les parties latérales (12) et la partie centrale (11) formant un seul élément (10), ledit élément comportant des lames rigides adjacentes (15) disposées orthogonalement à l'axe médian longitudinal (L) de ladite structure et reliées longitudinalement l'une à l'autre par une liaison flexible (16), chaque lame comportant deux articulations supérieures et deux articulations inférieures (13a, 13b) de manière à définir la partie centrale et les parties latérales de la structure, les articulations (13a, 13b) de chaque lame (15) étant disposées de façon à définir une forme, des dimensions et un profil prédéterminés de la partie centrale (11) par rapport au sol lorsque les parties latérales (12) sont disposées sensiblement perpendiculairement au sol et définissent deux arêtes (14) reposant sur le sol,caractérisée en ce que chaque articulation supérieure de chaque lame est disposée en regard d'une articulation inférieure.
  2. Structure pliable selon la revendication 1, caractérisée en ce que les bords des lames (15), du côté de la liaison flexible (16) et des articulations (13a, 13b), sont pourvus de chanfreins réalisés selon un angle de 45°.
  3. Structure pliable selon la revendication 1, caractérisée en ce que les deux articulations (13a, 13b) de chaque lame (15) sont ménagées dans la largeur de ladite lame et disposées symétriquement par rapport à l'axe médian (L) de la structure.
  4. Structure pliable selon la revendication 3, caractérisée en ce que les articulations transversales (13a, 13b) de chaque lame sont disposées de sorte que leurs extrémités sont à proximité immédiate des extrémités des articulations des lames adjacentes et comportent un tronçon d'articulation rectiligne d'inclinaison variable par rapport au bord longitudinal de la lame (15).
  5. Structure pliable selon la revendication 4, caractérisée en ce que les tronçons d'articulation de chaque lame sont symétriques par rapport à l'axe médian (L) de la structure, et en ce que les suites de tronçons d'articulation formées par toutes les lames de la structure définissent deux courbe d'articulation (20) identiques et symétriques par rapport audit axe.
  6. Structure pliable selon la revendication 4, caractérisée en ce que la valeur de l'angle formé par chaque tronçon avec un axe transversal (T) de la structure est sensiblement comprise entre 45 et 135 degrés.
  7. Structure pliable selon les revendications 1 et 5, caractérisée en ce que la forme des courbes d'articulation (20) est déterminée en fonction de la forme, des dimensions et du profil de la partie centrale (11).
  8. Structure pliable selon les revendications 1 et 2, caractérisée en ce que, dans une première position des articulations (13) définissant une position de stockage de la structure, les parties latérales de support (12) et la partie centrale (11) sont disposées dans un même plan et forment un quadrilatère symétrique ayant aux moins deux côtés non consécutifs parallèles, et en ce que, dans une seconde position desdites articulations définissant la position d'utilisation de la structure, les parties latérales de support sont parallèles entre elles et perpendiculaires au sol et la partie centrale de support présente le profil désiré, les chanfreins des lames de la partie centrale coopérant avec les chanfreins des lames des parties latérales, pour former un angle de 90° entre ces différentes parties, agissant à la manière de clés de voûte.
  9. Structure pliable selon la revendication 1, caractérisée en ce que les lames (15) sont réalisées en une matière rigide et en ce que les articulations (13) et les liaisons flexibles (16) entre chaque lame rigide sont formées par des lignes obtenues par déformation de la matière et définissant des zones de moindre résistance.
  10. Structure pliable selon la revendication 1, caractérisée en ce que les lames (15) sont formées par deux demi-lames superposées (15a, 15b) eten ce que les articulations (13) et les liaisons flexibles (16) entre chaque lame sont formées par une bande d'un matériau souple (30) disposée entre les demi-lames (15a, 15b).
  11. Structure pliable selon la revendication 1, caractérisée en ce que les lames (15) sont logées dans des compartiments (41) ménagés dans une housse (40) en matière souple et en ce que les articulations (13) et les liaisons flexibles (16) sont formées par les moyens de délimitation (42) desdits compartiments (41).






IPC
A Täglicher Lebensbedarf
B Arbeitsverfahren; Transportieren
C Chemie; Hüttenwesen
D Textilien; Papier
E Bauwesen; Erdbohren; Bergbau
F Maschinenbau; Beleuchtung; Heizung; Waffen; Sprengen
G Physik
H Elektrotechnik

Anmelder
Datum

Patentrecherche

Patent Zeichnungen (PDF)

Copyright © 2008 Patent-De Alle Rechte vorbehalten. eMail: info@patent-de.com