PatentDe  


Dokumentenidentifikation EP1768148 10.05.2007
EP-Veröffentlichungsnummer 0001768148
Titel Elektrischer Schalter, insbesondere zur Ausrüstung eines Kraftfahrzeuges bestimmt, und elektrische Steuervorrichtung einer Fensterscheibe in einem Kraftfahrzeug mit einem solchen Schalter
Anmelder DAV, Creteil, FR
Erfinder Gallard, Geraud, 74000 Annecy, FR
Vertreter derzeit kein Vertreter bestellt
Vertragsstaaten AT, BE, BG, CH, CY, CZ, DE, DK, EE, ES, FI, FR, GB, GR, HU, IE, IS, IT, LI, LT, LU, LV, MC, NL, PL, PT, RO, SE, SI, SK, TR
Sprache des Dokument FR
EP-Anmeldetag 21.09.2006
EP-Aktenzeichen 061210555
EP-Offenlegungsdatum 28.03.2007
Veröffentlichungstag im Patentblatt 10.05.2007
IPC-Hauptklasse H01H 23/00(2006.01)A, F, I, 20070227, B, H, EP

Beschreibung[fr]

La présente invention concerne un interrupteur électrique, notamment destiné à équiper un véhicule automobile, et un dispositif électrique de commande d'une vitre de véhicule automobile comportant un tel interrupteur.

On connaît déjà, dans l'état de la technique, un interrupteur électrique, notamment destiné à équiper un véhicule automobile, comportant :

  • un boîtier, comprenant des première et seconde parties,
  • un circuit imprimé, logé dans le boîtier, portant au moins un élément fixe de contact électrique,
  • des moyens de positionnement axial du circuit imprimé dans la première partie de boîtier, comprenant des première et seconde butées d'appui axial opposées solidaires de cette première partie de boîtier, et
  • des moyens de liaison des première et seconde parties de boîtier entre elles, coopérant avec la première butée d'appui axial.

Habituellement, un circuit imprimé a une forme générale de plaque comportant deux faces opposées.

Par convention, on appelle direction axiale une direction perpendiculaire aux faces du circuit imprimé et on appelle direction transversale une direction perpendiculaire à la direction axiale.

Un interrupteur de ce type est utilisé avantageusement dans un dispositif électrique de commande d'une vitre de véhicule automobile.

Habituellement, la première partie du boîtier forme un corps de ce boîtier, et la seconde partie de ce boîtier forme un fond de ce boîtier.

Afin de tenir compte des dispersions de cotes entre les deux parties du boîtier, il est connu d'utiliser des moyens de liaison de ces parties élastiques axialement. Ainsi, on a proposé des moyens de liaison comportant des pattes transversales déformables axialement de manière élastique, ménagées sur la seconde partie du boîtier, et destinées à coopérer par encliquetage avec la première butée d'appui.

Le positionnement relatif de la première butée d'appui et des pattes élastiques est tel que, lorsque les pattes élastiques coopèrent avec la première butée d'appui, elles sont déformées de manière à exercer une force de rappel élastique de la seconde partie vers la première partie de boîtier.

Ainsi, le circuit imprimé est pincé entre la seconde partie de boîtier et la seconde butée d'appui axial, ce qui lui assure un positionnement axial satisfaisant.

Cependant, la force de rappel élastique a tendance à diminuer lorsque les pattes élastiques sont soumises à une température élevée. De plus, la durée de vie de ces pattes élastiques est généralement limitée.

On notera par ailleurs que le circuit imprimé d'un tel interrupteur est habituellement soumis à des vibrations qui sont à l'origine de bruits indésirables, notamment lorsque la force élastique de rappel est faible.

L'invention a notamment pour but de remédier à ces inconvénients en fournissant un interrupteur électrique du type précité, caractérisé en ce que les moyens de liaison sont rigides axialement, une masse élastique de compression en élastomère étant intercalée axialement entre le circuit imprimé et la seconde partie de boîtier.

Dans ce cas, les moyens de liaison comportent de préférence des pattes transversales rigides axialement, ménagées sur la seconde partie du boîtier, et destinées à coopérer par encliquetage avec la première butée d'appui.

Grâce à ces moyens de liaison rigides, les première et seconde parties de boîtier sont fixes axialement l'une par rapport à l'autre. La masse élastique de compression génère alors une force de rappel élastique du circuit imprimé vers la seconde butée.

Les vibrations auxquelles le circuit imprimé est soumis sont absorbées par cette masse élastique de compression en matière élastomère, ce qui réduit considérablement les bruits indésirables.

Par ailleurs, les propriétés d'absorption et d'élasticité de l'élastomère restent satisfaisantes lorsque la température varie, au moins dans un intervalle correspondant aux températures habituellement atteintes par un interrupteur équipant un véhicule automobile.

On notera enfin que la durée de vie d'une telle masse élastique de compression en élastomère est généralement élevée.

L'invention a également pour objet un dispositif électrique de commande d'une vitre de véhicule automobile, caractérisé en ce qu'il comporte un interrupteur tel que défini précédemment.

L'invention sera mieux comprise à la lecture de la description qui va suivre, donnée uniquement à titre d'exemple et faite en se référant aux dessins annexés dans lesquels :

  • la figure 1 est une vue en perspective d'un interrupteur électrique selon l'invention ;
  • la figure 2 est une vue en coupe de l'interrupteur de la figure 1.

On a représenté sur les figures 1 et 2 un interrupteur électrique, désigné par la référence générale 10.

Un tel interrupteur électrique 10 est généralement destiné à équiper un véhicule automobile, notamment un dispositif électrique de commande d'une vitre de ce véhicule automobile.

L'interrupteur 10 comporte un boîtier 12, comprenant des première 12A et seconde 12B parties, formant respectivement un corps et un fond de ce boîtier.

Le corps 12A et le fond 12B du boîtier 12 sont reliés de manière rigide axialement à l'aide de moyens 14 de liaison du corps 12A et du fond 12B du boîtier 12 entre eux.

Les moyens de liaison 14 comportent des pattes d'encliquetage 16, rigides axialement, ménagées sur une jupe 17 prolongeant axialement le fond 12B du boîtier 12. Ces pattes d'encliquetage 16 sont encliquetées dans des orifices 18 complémentaires ménagés dans le corps 12A du boîtier 12.

L'interrupteur électrique 10 comporte un circuit imprimé 20 muni d'une première face 20A portant des premier 22A et second 22B éléments fixes de contact électrique. Ces premier 22A et second 22B éléments fixes de contact électrique sont reliés électriquement à un module de traitement de signal (non représenté).

Le circuit imprimé 20 est également muni d'une seconde face 20B, opposée à la première face 20A, en contact avec une masse élastique de compression 24 en élastomère, intercalée axialement entre le circuit imprimé 20 et le fond du boîtier 12B.

Cette masse élastique de compression 24 comporte de préférence des bossages 25 de positionnement transversal de cette masse de compression 24 dans le boîtier 12 coopérant avec des enfoncements complémentaires 26 ménagés dans le fond 12B du boîtier 12.

L'interrupteur électrique 10 comporte des moyens 27 de positionnement axial du circuit imprimé 20 dans la première partie 12A du boîtier 12. Ces moyens de positionnement 27 comportent deux butées opposées solidaires du corps 12A de boîtier, à savoir une première butée d'appui axial 28, délimité par les contours des orifices 18 ménagés dans le corps 12A, et une seconde butée d'appui axial 30 opposée à la première butée d'appui axial 28, délimitant une saillie interne 31 du corps 12A du boîtier 12, contre laquelle la première face 20A du circuit imprimé 20 vient en appui.

Ainsi, le fond du boîtier 12B, la masse élastique de compression 24 et le circuit imprimé 20 sont empilés entre ces première 28 et seconde 30 butées d'appui axial.

La masse élastique de compression 24 génère un effort élastique sollicitant le fond du boîtier 12B contre la première butée d'appui 28 et sollicitant le circuit imprimé 20 contre la seconde butée d'appui 30. Ainsi, le circuit imprimé 20 est positionné axialement sans jeux dans le boîtier 12.

L'interrupteur électrique 10 comporte également des premier 32A et second 32B éléments mobiles de contact électrique, agencés en vis-à-vis de la première face 20A du circuit imprimé 20. Ces premier 32A et second 32B éléments mobiles de contact électrique sont destinés à coopérer respectivement avec les premier 22A et second 22B éléments fixes de contact électrique lorsque l'interrupteur est actionné.

Les premier 32A et second 32B éléments mobiles de contact électrique sont portés par une masse élastique 34 de rappel dans une position de repos dans laquelle ces premier 32A et second 32B éléments mobiles de contact électrique ne coopèrent pas avec les premier 22A et second 22B éléments fixes de contact électrique.

La masse élastique de rappel 34 comporte des première 36A et seconde 36B cloches déformables axialement portant respectivement les premier 32A et second 32B éléments mobiles de contact électrique.

On notera que la masse élastique de compression 24 est venue de matière avec cette masse élastique de rappel 34. En effet, les masses élastiques de compression 24 et de rappel 34 sont reliées entre elles par une lèvre de liaison 38 formant une ligne de pliage de la masse élastique de compression 24 au droit de la masse élastique de rappel 34.

Ainsi, la fabrication de l'interrupteur 10 est facilitée, puisqu'il suffit de fabriquer une seule masse élastique que l'on replie pour former les masses élastiques de compression 24 et de rappel 34.

L'interrupteur électrique 10 comporte un organe de commande 40 susceptible de basculer autour d'un axe transversal X entre une position de repos et des première et seconde positions d'activation.

Un organe différentiel 42 relie cinématiquement cet organe de commande 40 à la masse élastique du rappel 34, afin de transformer le mouvement de basculement de l'organe de commande 40 en un déplacement différentiel des premier 32A et second 32B éléments mobiles de contact électrique.

Lorsque l'organe de commande 40 est en position de repos, aucun élément mobile de contact électrique 32A, 32B ne coopère avec l'élément fixe de contact électrique 22A, 22B correspondant.

Lorsque l'organe de commande 40 bascule en première position d'activation, l'organe différentiel déplace les première 36A et seconde 36B cloches déformables de manière différentielle, de sorte que seul le premier élément mobile de contact électrique 32A vient coopérer avec le premier élément fixe de contact électrique 22A.

Lorsque l'organe de commande 40 bascule en seconde position d'activation, l'organe différentiel continue de déplacer les première 36A et seconde 36B cloches déformables de sorte que le second élément mobile de contact électrique 32B vient également coopérer avec le second élément fixe de contact électrique 22B, les premiers éléments mobile 32A et fixe 22A de contact électrique coopérant toujours.

Dans le cas d'une commande de vitre électrique de véhicule automobile, la position de repos de l'organe de commande 40 correspond à une position de repos de la vitre, la première position d'activation de l'organe de commande 40 correspond à une commande d'ouverture partielle de la vitre et la seconde position d'activation de l'organe de commande 40 correspond à une commande d'ouverture complète de la vitre électrique.

On notera que l'organe de commande 40 est également susceptible de basculer vers des positions opposées aux première et seconde positions d'activation, l'interrupteur 10 comportant des éléments identiques à ceux décrits précédemment, montés de manière symétrique, mutatis mutandis. Ces éléments sont alors utilisés pour commander la fermeture de la vitre électrique.

On notera que l'invention n'est pas limitée au mode de réalisation précédemment décrit.

Par exemple, l'interrupteur électrique pourrait ne comporter qu'un seul élément mobile de contact électrique et un seul élément fixe de contact électrique correspondant. L'organe de commande ne comporterait alors qu'une seule position d'activation, correspondant par exemple à une commande d'ouverture manuelle de la vitre.

Par ailleurs, on notera qu'un interrupteur électrique selon l'invention peut également être destiné à équiper divers autres dispositifs de véhicule automobile, tels qu'un régulateur de vitesse de véhicule automobile ou un correcteur électronique de trajectoire ESP ( acronyme anglais de Electronic Stability Program).


Anspruch[fr]
Interrupteur électrique (10), notamment destiné à équiper un véhicule automobile, comportant : - un boîtier (12), comprenant des première (12A) et seconde (12B) parties, - un circuit imprimé (20), logé dans le boîtier (12), portant au moins un élément fixe de contact électrique (22A, 22B), - des moyens (27) de positionnement axial du circuit imprimé (20) dans la première partie de boîtier (12A), comprenant des première (28) et seconde (30) butées d'appui axial opposées solidaires de cette première partie de boîtier (12A), et - des moyens (14) de liaison des première (12A) et seconde (12B) parties de boîtier entre elles, coopérant avec la première butée d'appui axial (28), caractérisé en ce que les moyens de liaison (14) sont rigides axialement, une masse élastique de compression (24) en élastomère étant intercalée axialement entre le circuit imprimé (20) et la seconde partie de boîtier (12B). Interrupteur électrique (10) selon la revendication 1, caractérisé en ce que les moyens (14) de liaison des première (12A) et seconde (12B) parties de boîtier comportent au moins une patte d'encliquetage (16), rigide axialement, solidaire de la seconde partie de boîtier (12B), coopérant avec la première butée d'appui axial (28). Interrupteur électrique (10) selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce que le circuit imprimé (20) est muni d'une première face (20A) portant l'élément fixe de contact électrique (22A, 22B) et d'une seconde face (20B), opposée à la première face (20A), en contact avec la masse élastique de compression (24). Interrupteur électrique (10) selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'il comporte un élément mobile de contact électrique (32A, 32B) destiné à coopérer avec l'élément fixe de contact électrique (22A, 22B) lorsque l'interrupteur (10) est actionné, cet élément mobile de contact électrique (32A, 32B) étant solidaire d'une masse élastique (34) de rappel de cet élément mobile de contact électrique (32A, 32B) dans une position de repos. Interrupteur électrique (10) selon la revendication 4, caractérisé en ce que la masse élastique de compression (24) est venue de matière avec la masse élastique de rappel (34). Interrupteur électrique (10) selon la revendication 5, caractérisé en ce que les masses élastiques de compression (24) et de rappel (34) sont reliées entre elles par une lèvre de liaison (38) formant une ligne de pliage de la masse élastique de compression (24) au droit de la masse élastique de rappel (34). Interrupteur électrique (10) selon la revendication 3 prise en combinaison avec l'une quelconque des revendications 4 à 6, caractérisé en ce que l'élément mobile de contact électrique (32A, 32B) est agencé en vis-à-vis de la première face (20A) du circuit imprimé (20). Interrupteur électrique (10) selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que la masse élastique de compression (24) comprend des bossages (25) de positionnement transversal de cette masse de compression (24) dans le boîtier (12) coopérant avec des enfoncements (26) complémentaires ménagés dans la seconde partie de boîtier (12B). Interrupteur électrique (10) selon l'une quelconque des revendications 4 à 8, caractérisé en ce qu'il comporte des premier (22A) et second (22B) éléments fixes de contact électrique, portés par le circuit imprimé (20), et des premier (32A) et second (32B) éléments mobiles de contact électrique, portés chacun par une masse élastique de rappel (34) et destinés chacun à coopérer avec un élément fixe de contact électrique (22A, 22B) respectif lorsque l'interrupteur (10) est actionné. Interrupteur électrique (10) selon la revendication 9, caractérisé en ce qu'il comporte un organe de commande (40), susceptible de basculer entre une position de repos et des première et seconde positions d'activation, et un organe différentiel (42) transformant le mouvement de basculement de l'organe de commande (40) en déplacements différentiels des premier (32A) et second (32B) éléments mobiles de contact électrique, de sorte que : - lorsque l'organe de commande (40) est en position de repos, aucun élément mobile de contact électrique (32A, 32B) ne coopère avec l'élément fixe de contact électrique (22A, 22B) correspondant, - lorsque l'organe de commande (40) est en première position d'activation, seul le premier élément mobile de contact électrique (32A) coopère avec l'élément fixe de contact électrique (22A) correspondant, et - lorsque l'organe de commande (40) est en seconde position d'activation, les premier (32A) et second (32B) éléments mobiles de contact électrique coopèrent chacun avec leur l'élément fixe de contact électrique (22A, 22B) correspondant. Dispositif électrique de commande d'une vitre de véhicule automobile, caractérisé en ce qu'il comporte un interrupteur électrique (10) selon l'une quelconque des revendications précédentes.






IPC
A Täglicher Lebensbedarf
B Arbeitsverfahren; Transportieren
C Chemie; Hüttenwesen
D Textilien; Papier
E Bauwesen; Erdbohren; Bergbau
F Maschinenbau; Beleuchtung; Heizung; Waffen; Sprengen
G Physik
H Elektrotechnik

Anmelder
Datum

Patentrecherche

Patent Zeichnungen (PDF)

Copyright © 2008 Patent-De Alle Rechte vorbehalten. eMail: info@patent-de.com